Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elen Brig Koridwen en dix questions

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Elen Brig Koridwen en dix questionsElen Brig Koridwen en dix questions
Elen Brig Koridwen en dix questions

Elen a été la première à répondre à mes questions . Je suis actuellement en train de lire "Élie et l'apocalypse" et je me régale... j'en ferai un article quand je l'aurai terminé...mais j'en ai pour trois tomes...et j'aime tellement cette lecture que j'ai pas envie qu'elle se termine !

 

1 – Présentez-vous en quelques phrases.

 

Merci pour cet entretien, Lara-Lee.

Je suis un écrivain plus très jeune, anciennement réécriveur pro, qui s’est tourné vers l’autoédition pour publier ce qui lui plaît.

 

2 – Pourquoi écrivez-vous ?

 

Sans doute parce que j’ai l’impression d’avoir des choses à dire. ;-)

Parce que l’écriture a des vertus en soi. C’est un artisanat très agréable à pratiquer, auquel on peut s’adonner même en situation de handicap.

Parce que cela me permet de rencontrer des gens qui me ressemblent et d’échanger avec eux.

 

3 – Parlez-nous de chacun de vos livres.

 

Ce serait vraiment trop long. :-) Je ne m’autoédite que depuis 2 ans mais j’ai déjà beaucoup publié dans tous les styles et tous les genres littéraires, du roman d’amour au thriller en passant par la SF et la poésie.

Je peux présenter brièvement Élie et l’Apocalypse, ma saga fantastique/anticipation qui sort un peu (un peu trop) des sentiers battus. J’y mélange énormément les genres, ce qui peut déconcerter, et les parties « documentaires » ont rebuté certains lecteurs. Je préfère prévenir. :-)

 

4 – Êtes-vous en train d’en écrire un nouveau ?

 

Je travaille à la suite d’EELA ; j’ai en chantier plusieurs Apéribooks (histoires courtes à chute pour faire découvrir mes différents styles) ; et je poursuis mes deux feuilletons, Toscan (une histoire vraie sur un cheval) et Au bonheur des dames, experts en délices (une comédie romantique). Si je dure suffisamment :-) il n’est pas exclu que je donne aussi une suite à ma trilogie Marges forcées.

 

Si oui, sans spoiler, pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

 

Élie et l’Apocalypse débute comme un thriller et se poursuit comme un Harry Potter pour adultes, mêlé de bien d’autres choses. Certaines blogueuses l’ont qualifié d’ovni littéraire. Je dirais « une omelette surprise », avec toutes sortes d’ingrédients. :-D Et c’est loin d’être fini !

 

5 – Avez-vous un rituel pour écrire ? Boisson ou nourriture, stylo fétiche…

 

À cause de mon état de santé, j’écris dans mon lit. Toujours sur ordinateur. Avec du thé à portée de main. :-)

 

6 – Aimez-vous lire ? Si oui, quel genre préférez-vous ?

 

Je suis très éclectique dans mes lectures, tous les genres peuvent me séduire. En revanche, je suis très difficile quant au contenu : style, humour, idées, originalité, cohérence. Il faut que ça pétille, avec de l’atypisme et de la virtuosité.

 

7 - Quelle est votre goulif préférée ? (goulif, patois saumurois = gourmandise)

 

Le thé à l’anglaise, avec des petits sandwiches au concombre et du cake aux fruits. :-)

 

8 - Avez-vous des compagnons à poils ou à plumes ?

 

Six chats. Mon chien est mort il y a un an. J’ai été élevée dans une arche de Noé et je ne peux pas vivre sans animaux.

 

9 - Quel adage vous caractérise ?

 

« Le bonheur n’est pas au bout du chemin. C’est le chemin. »

Je vis au jour le jour en profitant avec intensité de chaque petite joie. Cela ne m’empêche pas de consacrer énormément d’énergie aux causes qui me sont chères, comme l’autoédition : je consacre plus de temps à aider et conseiller des auteurs qu’à écrire pour moi-même.

À mes débuts, il y a plus de trente ans, j’ai bénéficié de quelques critiques constructives, mais pas d’un véritable accompagnement. On me savait perfectionniste, on m’a laissée me dépatouiller en prenant exemple sur mes aînés. J’aimerais éviter cela à d’autres, leur livrer des raccourcis ; d’autant plus que la publication numérique attire beaucoup de postulants pas du tout formés à l’écriture.

Nous sommes assez nombreux, en autoédition, à aider les nouveaux venus – plus souvent sur le plan technique que sur celui de l’écriture. L’entraide est l’une des vertus de l’indésphère. Son côté négatif, c’est que tout le monde peut publier des textes à l’état brut et aller au casse-pipes. C’est terrible pour les auteurs, qui se feront laminer tôt ou tard par des commentaires négatifs, et très préjudiciables à la crédibilité de l’autoédition dans son ensemble.

Voilà pourquoi il faut aider et informer sans relâche. Je prends le risque de froisser les egos, parce que mes billets énergiques et humoristiques peuvent être mal interprétés : quoi que l’on écrive, il y a toujours des malentendus. Mais je persiste à penser que se taire et laisser rouler serait de la non-assistance. L’indifférence, la facilité, le découragement, je ne sais pas faire.

 

10 - Qu’aimeriez-vous dire à vos futurs lecteurs ?

 

Mes univers sont variés, il y en en a pour tous les goûts. Ce que j’écris attire surtout des lecteurs qui aiment la musique des mots et recherchent des livres avec du sens et du contenu, plutôt que des choses « pour se vider la tête ».

Je publie pourtant des histoires que l’on peut lire vite et sans difficulté ; mais il y a toujours plusieurs paliers de lecture, pour celles et ceux qui ont envie d’aller plus loin, de creuser un peu, d’explorer le millefeuilles. ;-)

Si cette aventure vous tente, je serai heureuse de vous accueillir dans mon monde atypique et paradoxal.

 

 

Un grand merci à Elen Brig Koridwen pour avoir si gentiment répondu à mes questions.

J'espère que cette interview vous a donné l'envie de découvrir ses livres...

 

 

Tous les livres d'Elen Brig Koridwen parus à ce jour

Tous les livres d'Elen Brig Koridwen parus à ce jour

Commenter cet article