Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'interview estivale d'Aurélie Chateaux-Martin

Publié le par Lara Lee Lou Ka

L'interview estivale d'Aurélie Chateaux-Martin

Lara : Une petite présentation de toi et de tes créations en quelques lignes ?

Aurélie : Je suis une artiste assez complète, écrivain, dessinatrice, danseuse, j’aime explorer les différents arts. Engagée dans la cause LGBT+ et le féminisme intersectionnel, mes romans ont généralement un rapport avec ces sujets. J’écris de manière très variée : fantasy, romance, thriller, historique, fantasy urbaine, contemporain, j’aime varier les plaisirs. Comme j’écris énormément et que j’ai largement dépassé les 100 livres publiés, pour moi c’est très important de ne pas m’enfermer dans un sujet ou un style. En prime, j’aime les défis ! J’ai aussi écrit le scénario d’un manga, Muse, adaptation de mon roman du même nom, dessiné par Mélancolie Odd avec laquelle j’ai également travaillé sur un roman illustré et un artbook. Je bosse actuellement sur ma première bande dessinée, une BD informative, ludique et explicative autour des sujets et problématiques LGBT+. Je suis maman solo de trois enfants qui font l’école à la maison, et végane.

Mon commentaire : Je connais Aurélie par Facebook et j’ai déjà lu un de ses livres que j’ai beaucoup aimé. Et elle en a tellement écrit que je suis certaine de toujours avoir un livre d’Aurélie Chateaux-Martin dans ma PAL !

Mon retour sur « and we’ll meet again » : cliquez ICI

La page Amazon d'Aurélie : cliquez ICI

La page Facebook d'Aurélie : cliquez ICI

 

***

 

Lara : Tu es plutôt cocotier, plage dorée avec Zendaya ou montagne escarpée avec Samuel le Bihan?

Aurélie : Alors je ne sais pas qui sont ces gens (pardonne mon inculture), mais sans hésitation la montagne, parce qu’à la plage, il y a du sable, et le sable, c’est le Mal.

Lara : Quelle serait ta destination si tu pouvais l’avoir pour toi toute seule?

Aurélie : Naÿl, sans hésitation ! Il s’agit d’une ville de mon univers fantasy, une sorte d’utopie dans laquelle il fait bon vivre, et où habite ma famille spirituelle littéraire.

Lara : Que préfères-tu manger quand il fait chaud ?

Aurélie : Des fruits bien charnus, genre abricots, pêches…

Lara : Glace ? Gaufre ou crêpe après une bonne rando ou une bonne baignade ?

Aurélie : Glace, je pense. De toute façon étant végane et intolérante au gluten, les deux autres choix sont presque impossibles à trouver pour moi (sauf si je les fais moi-même).

 

Lara : Eau , soda, bière ou rosé ?

Aurélie : Eau ! (enfin majoritairement je bois du thé, remarque)

Lara : Quel livre emporterais-tu avec toi en vacances ?

Aurélie : Si je triche et que je dis ma liseuse, je me fais fouetter ? Je sais, c’est la réponse facile. En vrai, je lis extrêmement peu, depuis deux ans. Même avant cela, je lisais maximum 4-5 livres par mois, les meilleurs mois. Mais ces derniers temps, j’en suis à moins d’un livre par mois. D’un autre côté, à cause de cette panne, je suis incapable de choisir un seul livre, car si je bloque dessus, je ne lis plus du tout. Mais si je devais vraiment choisir, je choisirais un des miens, car ce sont les seuls romans que je peux lire et relire sans mal. Me replonger dans ces histoires peuplées de personnages qui sont devenus des amis est pour moi comme une bouffée d’air pur… (ah, et donc si je dois vraiment choisir, il est assez évident que ce sera l’intégrale de Muse qui recevra mon adhésion).

Lara : Pour toi, quel est le parfum de l’été ?

Aurélie : Je ne saurais pas comment décrire ce parfum. C’est un parfum de chaleur, littéralement. Mélange de soleil, de nature chauffée, et peut-être une pincée de liberté et de joie…

Lara : Quel est ton plus beau souvenir de vacances ?

Aurélie : J’en ai tellement. Je dirais d’un côté mon tout premier voyage très loin, au Sri Lanka, j’avais douze ans à l’époque. Je suis tombée amoureuse de ce pays. Littéralement. Dans l’avion retour j’en ai même pleuré, je ne voulais pas en partir. De l’autre côté, notre tout dernier voyage, en famille, moi et mes trois loulous, en Guadeloupe. Je suis en burn-out et en dépression depuis des mois, et j’ai tout lâché d’un seul coup, comme ça, du jour au lendemain j’ai dit aux enfants « il faut qu’on parte », on a pris nos billets, un mois plus tard on était dans l’avion. Cela faisait 4 ans que nous n’avions pas pu voyager, en partie à cause de la situation sanitaire. J’étais tellement stressée, avant de partir ! J’avais l’impression d’avoir oublié comment voyager… Et puis nous sommes arrivés là-bas, avons humé l’air chaud, regardé autour de nous, même à l’aéroport il y avait les palmiers, les sourires des gens, leur gentillesse. Pendant ces onze jours, j’ai oublié mon stress, ma dépression, mes douleurs chroniques, ma fatigue, mon burn-out. J’étais zen et heureuse. Ça m’a fait tellement de bien !

Lara : Qu’aimes-tu faire le soir quand tu es en vacances ?

Aurélie : Lire, écrire, dessiner, faire des jeux avec mes enfants.

Lara : Tu es plutôt tourisme ou farniente ?

Aurélie : Ni l’un ni l’autre. Je suis du genre routarde qui se déplace avec un sac à dos, plus voyage, découverte, randos et contact avec les voyageurs et les locaux. Je déteste le tourisme, en vrai. La farniente, c’est sympa de temps en temps, mais quand c’est tout le temps, ça me lasse vite.

Lara : Arrives-tu à créer durant tes vacances ou ton esprit créatif est-il sur le mode off ?

Aurélie : Oh, oui, toujours ! Mon esprit n’est jamais en pause, en fait les vacances, je ne sais pas vraiment ce que c’est… C’est plutôt que je me force à lever un peu le pied.

Lara : Quelle activité fais-tu obligatoirement pendant les vacances ?

Aurélie : Aucune, ça dépend tellement du lieu où je me trouve… Et je ne programme pas les choses en avance, donc chaque période de vacances est différente, pour moi.

Lara : Tes animaux t’accompagnent-ils en vacances ou les mets tu en garderie ?

Aurélie : Je n’ai pas d’animaux. La maison où je vis possède un chat, qui reste seul quand on s’en va, mais c’est un chat du coin qui va et qui vient et va manger à plusieurs râteliers.

Lara : Si d’un seul claquement de doigts, tu pouvais partir, tu irais où ? (il est interdit de donner la même réponse que la question 2)

Aurélie : Je serais bien embêtée parce qu’en vrai Naÿl est le seul lieu où je souhaite vraiment aller. Mais ceci dit ça serait plus sur le long terme. Donc là, maintenant, si je pouvais faire ça, je dirais la Thaïlande. Revoir ce pays, aller barouder un peu dans les pays limitrophes aussi : Cambodge, Laos, Malaisie…

Lara : Quelle est la chanson qui te fait automatiquement penser aux vacances ?

Aurélie : Je dirais « Ma vie au soleil » de Keen’V. Elle me rappelle aussi ma maman spirituelle, décédée il y a des années de cela, qui est celle qui m’a partagé cette chanson alors que j’avais le projet de partir vivre à La Réunion.

 

Merci Aurélie pour m'avoir accordé un peu de ton temps pour réaliser cette interview.

Je te souhaite de belles vacances 2022.

 

Commenter cet article