Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche pour “corinne falbet desmoulin lara lee a lu”

Lara Lee a lu L'ange de l'espoir de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu L'ange de l'espoir de Nathalie Brunal

4e de couverture :

 

Le grand chef suprême est à bout de nerfs. Deux de ses recrues passent leur temps à se chamailler. Ne sachant comment empêcher ces querelles et avide de retrouver sa quiétude, il les envoie sur terre dans le but de venir en aide à Roxanne. Jane, ange caractérielle et Eden, doux comme un agneau, ignorent tout du lien qui les unit. Ils vivront cette aventure au fil des rencontres. L'une d'elles marquera à jamais Eden. Au-delà de leur mission, ils renoueront avec certains pans de leur passé jusqu'à ce que la vérité éclate. Qu'en feront-ils ? Une seconde chance est-elle possible ? Suivez-les dans leurs péripéties saupoudrées d'humour, d'amour et d'espoir.

 

Mon avis :

 

J’entame ma pile à lire de noël avec l’ange de l’espoir de Nathalie Brunal. Fan de tous les écrits de l’auteur, je sais que je vais encore apprécier au plus haut point ce récit.

Comme tous les livres de cet auteur, l’ange de l’espoir apporte un sentiment de bien-être. Nathalie Brunal n’est pas la Reine du feel good pour rien !

J’ai dévoré cette histoire en une après-midi. Il est des plumes qui vous emportent très loin, celle de Nathalie Brunal en fait partie. Elle a su, le temps de quelques heures me faire oublier ma tristesse hivernale que je soigne à coup de lectures, de chocolats chauds, de mandarines et de siestes sous un plaid bien chaud. Il ne me manque que la cheminée et son feu flamboyant !

Bref, je ne veux pas m’appesantir sur l’histoire, au demeurant très belle, car je ne veux rien dévoiler. Pour que la plume du bien-être vous touche, il faut garder le mystère que renferment ces pages.

Je ne peux dire qu’une seule chose : lisez-le vite ! Et comme moi, vous vous sentirez bien mieux…

 

Afin d’illustrer musicalement ce retour de lecture j’ai choisi une de mes chansons préférées de cette période de noël avec l’interprétation des Home town qui parle à mon coeur.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu de l'ombre à la lumière de Sully Holt

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu de l'ombre à la lumière de Sully Holt

4e de couverture

 

Après le décès de son compagnon, Camille décide d’emmé­nager au milieu de nulle part, en pleine campagne, à des ki­lomètres de ce qu’il a toujours connu. Il vient de faire le pari le plus risqué de sa vie.

Non content de rénover la vieille bi­coque en ruine de son oncle, il doit de plus s'occuper de son frère, s’habituer à son nouveau boulot dans un nouveau col­lège, s’accommoder des bestioles qui viennent régulière­ment squatter son jardin, et supporter les propos déplai­sants de Pierre, l’ours borné qui fait office de garde-forestier dans la région et qui traîne autour de sa propriété été comme hiver.
Heureusement, les villageois vont se révéler des amis sin­cères. Avec sa joie de vivre et sa volonté d’acier, son petit frère Tom va l’aider à reprendre confiance en lui. Leur mai­son ne deviendra jamais un modèle d’élégance, inutile de croire aux miracles. Mais un vrai foyer, pourquoi pas ? Et Camille lui-même va tout doucement réapprendre à vivre.

 

Mon avis

 

Après avoir découvert la plume de Sully Holt avec la duologie Cape Cove, j’ai testé ce one shot avec plaisir sachant que j’allais retrouver sa belle plume.

Et je n’ai pas été déçue par cette belle histoire entre Pierre, le garde forestier bourru mais si tendre et Camille,le jeune professeur au cœur meurtri. Mais ce livre n’est pas qu’une romance, c’est également l’histoire d’une amitié, celle des « enfants » du village qui ont grandi ensemble en acceptant leurs différences et qui, adultes, se retrouvent soudés. Les balades en forêt avec Pierre étaient vivifiantes. La plume de l’auteur sait bien décrire la nature.

En bref, une très belle histoire contée avec justesse par Sully Holt. Si vous ne connaissez pas cet auteur, testez sa plume ! Il me reste encore de ses livres dans ma PAL et j’en suis bien contente !

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Led Zeppelin - Stairway to Heaven Live.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu apprivoiser un leprechaun de Sully Holt et Rochel Kirst

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu apprivoiser un leprechaun de Sully Holt et Rochel Kirst

4e de couverture

Lorsque Paul Smith, analyste psychorigide fasciné par la guerre de Sécession, rencontre Renan Murphy, un artisan irlandais solaire, son quotidien bien ordonné vole en éclats à cause d’un latté vanille honteusement subtilisé et maltraité. Aux yeux de Paul, les énergumènes tels que Renan n’apportent que des problèmes : trop exubérants, trop charmeurs, trop décomplexés, trop... vivants. Mais quand il a l’opportunité de faire appel à lui pour réparer son toit, il n’hésite pas. Car après tout, le beau barbu lui doit une faveur, et un café !

Entre règlement de comptes de vieux mafieux à la retraite et reconstitution en costumes de grandes batailles, Renan n'entend pas seulement combler le vide béant dans la toiture de Paul, mais aussi celui dans sa vie.

 

Mon avis

J’ai tout d’abord été attirée par le titre et, connaissant la plume de Sully Holt, cela me laissait présager un bon moment de lecture. Et je n’ai pas été déçue. Écrire une romance entre deux hommes aussi différents que le jour et la nuit était une gageure que les deux auteures ont relevée avec brio.

De quiproquos en fous rires, cette romance est originale, tout autant que ces protagonistes : Renan le grand rouquin irlandais démonstratif et exubérant et Paul le petit brun coincé par ses principes et ses phobies. Ce mélange s’est avéré savoureux et j’ai grandement apprécié mon moment de lecture. C’est un excellent feel good, s’il en est !

 

Pour accompagner musicalement ce retour de lecture j’ai choisi The fiddler on the deck de Santiano.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu une lumière dans la nuit de Romane rose

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu une lumière dans la nuit de Romane rose

4e de couverture :

Après des mois de galère, Liorah décroche un boulot inespéré : secrétaire de Yanis Lanson, le célèbre pianiste devenu aveugle lors d’un accident de voiture.

Dès les premiers instants de leur rencontre, une mission plus ambitieuse s’impose à elle : rendre à l’infirme sa confiance en lui et lui insuffler le désir de se battre pour retrouver le chemin de la gloire.

Vaincre la volonté farouche de l’artiste réclamera de sa part des trésors de patience et une remise en question de sa propre existence.

Arrivera-t-elle à le sortir de la nuit où il se complaît depuis un an ?

Son ambition risque de lui coûter plus qu’elle ne l’imaginait en acceptant ce job providentiel, mais hautement dangereux.

 

Mon avis :

Fan de Romane Rose, j’achète et je lis tous ses opus sans lire le 4e de couverture parce que je fais confiance à la plume de l’auteur pour m’embarquer dans l’histoire... quelle qu’elle soit.

Et encore une fois, Romane a su me transporter. Même si je ne suis pas mélomane, j’ai apprécié le thème récurrent de la musique comme toile de fond, comme référence (jusque dans le titre des chapitres) et comme lien entre les personnages. Cela donne même une certaine musicalité aux mots.

Pour autant, je dois être franche, je n’ai pas autant été touchée qu’avec Féerie irlandaise ou la malédiction de la Pierre Noire, qui sont les deux romans du même auteur qui m’ont le plus touchée au coeur. Le côté celtique peut être…

Quoi qu’il en soit, cet opus est tout de même extra et j’espère lire encore longtemps la prose de Mme Rose !

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi la BO d’un film que j’aime : Brave Heart en version piano/violon.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Sept Cent-livre 1, internements d'Axelle Meursange

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Sept Cent-livre 1, internements d'Axelle Meursange

4e de couverture :

Les cinq systèmes.
Cinq races qui étaient parvenues à cohabiter en paix, jusqu’à cette terrible guerre qui vit s’opposer humains et elfes. Ces derniers furent vaincus, anéantis, éradiqués… ou presque.

"Je suis née après cette défaite.
Élevée en captivité, détestée par les humains, haïe par les miens, fraîchement débarquée dans la cité tentaculaire d’Ostruma, dotée de capacités dont j’ignore l’origine, j’essaie juste de survivre.
Mais comment oublier mon lourd passé et faire confiance à nouveau ?"

Mon avis

Je découvre la plume d’Axelle Meursange avec cet opus et j’ai plutôt bien accroché. Je ne suis pas adepte du space opera mais j’ai apprécié celui-ci. Dans cet opus, il y a beaucoup de flash-back, ce qui permet au lecteur de se faire une opinion sur le personnage principal, une elfe du nom de Sept Cent. De ses souffrances, elle s’est construite une forte personnalité et une carapace émotionnelle.

Certains passages sont assez crus, ce qui fait que je ne conseille pas cette lecture aux plus jeunes ou aux personnes que ces scènes dérangent, mais c'est de l’érotisme joliment décrit.

J’ai dévoré ce livre en quelques jours alors que je suis plutôt une lectrice escargot. Je peux conseiller cette lecture à tous ceux qui veulent voyager dans l’imaginaire de l’auteur. Et il est évident pour moi que je lirai la suite quand elle sortira !

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi la douceur du violon de Lindsey Stirling pour dépeindre comment j’imagine Sept Cent.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu la quête d'Ewilan, tome 2 : les frontières de glace de Pierre Bottero

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu la quête d'Ewilan, tome 2 : les frontières de glace de Pierre Bottero

4e de couverture :

Revenus dans l’Empire de Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, alliés des Ts’liches, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lie d’amitié avec une marchombre, Ellana, dont les pouvoirs le fascinent ; tandis que, face au maître d’armes, Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Malgré les attaques d’une goule la petite troupe parvient à destination. Là Ewilan découvre le secret du Dragon…

 

Mon avis :

Cette relecture de l’aventure d'Ewilan me fait le même effet que la première fois. Je m’émerveille à chaque chapitre du talent de narrateur de Pierre Bottero. En ouvrant le livre, je fais le pas sur le côté et me retrouve en Gwendalavir avec Ewilan, Salim, Edwin ( définitivement mon chouchou), Elana, Duom et un petit nouveau qui a rejoint l’expédition après avoir sauvé la vie d’un des membres de cette petite compagnie : Artis Valpierre, un rêveur (qui dessine pour guérir). Je les ai suivis dans leurs pérégrinations sans jamais me lasser. Seul le sommeil m’oblige à fermer le livre pour continuer l’aventure le lendemain.

Pierre Bottero devrait être un auteur étudié au collège, si ce n’est déjà le cas . La magie de sa plume transporte son lecteur très loin dans les spires de l’Imagination, tellement loin que tous ceux qui l’ont déjà vécue ne veulent qu’une seule chose : y retourner.

Laissez-vous emmener sur les terres de l’imaginaire de ce grand monsieur et si vous savez ouvrir votre imagination, vous pourrez emprunter les chemins qui vous mèneront vers cette fabuleuse histoire. Et ce, quel que soit votre âge… pour peu que vous sachiez écouter votre âme d’enfant, ce petit morceau de vous qui sait encore ouvrir son coeur à l’inexplicable, au rêve et à la magie.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Fairytale de Peter Crowley dont la dimension magique correspond à mon sens à Ewilan et sa quête.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Avent Macabre de Florence Jouniaux et Andrea B.Cecil

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Avent Macabre de Florence Jouniaux et Andrea B.Cecil

4e de couverture :

Paris, début décembre. Des « Pères Noël » sont retrouvés morts, un pour chaque jour de l’Avent qui débute, nus dans une mise en scène festive et clignotante, leur bonnet en guise de cache-sexe. Qui peut bien être à l’origine de ces meurtres, et pour quel motif ?

Bertrande, détective privée, n’aurait jamais imaginé enquêter un jour sur la mort de son frère qui compte parmi les victimes. Mais lorsqu’elle rencontre Sylvère, philanthrope nanti, venu déposer en catimini un petit colis lors de la cérémonie d’adieu, ses sens sont immédiatement en alerte ! Un curieux jeu du chat et la souris commence alors entre les deux protagonistes, entre doutes et séduction...

 

Mon avis :

Connaissant et appréciant les plumes de Florence Jouniaux et Andrea B. Cecil, je me suis pliée avec plaisir au jeu de ce calendrier de l’Avent pas comme les autres. Même si cela a été très difficile de ne lire qu’un chapitre par jour, j’ai tenu le coup, appréciant ainsi l’histoire au compte goutte des chapitres.

Les points positifs :

1- un chapitre par jour : environ 10 minutes de lecture. Même si on est overbooké on peut prendre le temps de se faire ce petit plaisir de lire un chapitre.

2- La fin ouverte à laquelle je ne m’attendais pas. Une fois l’enquête terminée, je pensais que l’histoire était vraiment terminée... et là surprise, un petit rebondissement sympa qui permet au lecteur d’imaginer une suite… ou pas ! J’adore !

3- Les petites phrases pleine d’humour glissées juste avant les chapitres pour empêcher le lecteur de tourner trop vite les pages.

Les points négatifs ? Je n’en ai pas trouvé. Ah si : maintenant que c’est terminé, ça me manque moi mon chapitre à lire tous les jours !

Je vous recommande vivement ce thriller sous forme de calendrier de l’Avent, avec un chapitre à lire par jour… pour l’année prochaine ( décembre 2023) ou pour tout de suite si vous n’avez pas envie d’attendre !

Pour illustrer musicalement ce thriller pas comme les autres, j’ai choisi Wednesday Addams-Cello Scenes dont le rythme correspond bien au côté haletant de ce récit.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le destin des cœurs perdus - tome 5 : la malédiction de Castel Dark de Jc Staignier

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le destin des cœurs perdus - tome 5 : la malédiction de Castel Dark de Jc Staignier

4e de couverture :

"Des plaines anglaises au royaume de France, découvrez le cinquième et dernier tome d’une saga historique envoûtante où les passions rivalisent avec les mystères, les tragédies et les vengeances.

Pour la toute dernière fois, les descendants Kane et Percival vous emmèneront dans un voyage inoubliable à leurs côtés. Au cœur de cette époque médiévale cruelle et sanguinaire, l’amour trouvera-t-il enfin son chemin ?"

Mon avis :

Qu’il est difficile de voir le point final d’une saga, surtout quand on aime la plume de l’auteur ! Et pourtant, ce cinquième tome est bien le dernier de la saga historique de Jc Staignier, le destin des cœurs perdus. Dans cet ultime opus, l’auteur met en exergue les jumeaux Ombeline et Arnaud et nous fait voyager entre l’Angleterre et la France.

De tous les personnages de cette saga, ma chouchoute est et restera Aelis, femme de caractère, protectrice de sa famille.

 

Extrait :

« — Madame Aelis Sadler, l’ancêtre de la famille, dont la langue est aussi vétuste que ce château.

Un rire franc parcourut la salle. En s’apercevant de sa bévue, le pauvre homme bégaya.

Oh! Mais… mais…

Ignoble maraud, l’ancêtre pourrait encore te botter les fesses ! rétorqua Aelis.

My lady, je vous affirme que quelqu’un a ajouté ces mots sur la liste, se défendit-il.

Les mains tremblantes, Byron lui tendit la liste dressée par Aude. Aelis reconnu dans cet indélicat ajout l’écriture de Clayton. »

 

En conclusion, je vous recommande vivement cette magnifique saga historique qui est de la même veine que celles de Juliette Benzoni.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi une chanson qui me fait penser à Brett et Aelis : FAUN - Tanz mit mir (Duett mit Santiano)

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Les routes de l'Est - Amours slaves - tome 1 de Aurélie Depraz

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Les routes de l'Est - Amours slaves - tome 1 de Aurélie Depraz

4e de couverture :

Iaroslav, cours supérieur de la Volga, 908

Quand Svetlana rencontre Sweyn Eiriksson la première fois, elle le déteste pour tout ce qu’il incarne, l’arrogance, l’impudence, l’insolence et surtout, surtout, la dangerosité de sa race – celle des Hommes du Nord.
Elle est bien loin de se douter qu’à peine un an plus tard, sur les rives sud de la mer Caspienne, en plein territoire musulman, il sera le seul à pouvoir l’arracher à ce funeste destin qui semble être devenu le sien, surmonter tous les obstacles qui se dressent désormais entre elle et les siens… et lui rendre sa liberté.
Car, à présent, ce sont des milliers de kilomètres qui la séparent de son peuple. Et, au milieu… des montagnes hostiles et arides, des steppes peuplées de tribus sauvages, des forêts sombres semées de dangers… et les eaux tumultueuses du Dniepr.
Passera-t-elle outre son aversion spontanée pour l’orgueilleux Scandinave… et aura-t-elle raison de lui faire confiance ?

Mon avis :

Je retrouve avec plaisir la plume d’Aurélie Depraz dans cette nouvelle aventure qui emporte le lecteur chez les Vikings du Xe siècle.

L’histoire de Sven et Svetlana est habilement retranscrite à travers l’histoire avec un grand H des Vikings, de leur facilité à naviguer partout dans le Monde, de la Suède au Moyen Orient.

Le travail de recherche de l’auteur est si pointu que lorsque sa plume décrit un paysage, une bataille… on s’y croit.

En lisant ce roman historique, je n’ai pas retenu que la trame sentimentale mais également le magnifique voyage maritime de la Suède au marchés orientaux, et la remontée vers la Suède en empruntant les voies fluviales et terrestres tout en repoussant les attaques de l’ennemi tant sur terre que sur les eaux.

On y découvre aussi une description pointilleuse de la vie de cette époque que ce soit chez les nordiques ou les orientaux.

Comme tous les livres d’Aurélie Depraz, cet opus est à la fois dépaysant, instructif et intéressant.

Je vous recommande vivement d’aller à la découverte de sa plume !

Afin d’illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Mädchen von Haithabu de Santiano dont la musique entraînante m’a accompagnée durant ma lecture.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Les Kergallen intégrale 2 Nina et Sélène de Aurore Aylin

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Les Kergallen intégrale 2 Nina et Sélène de Aurore Aylin

4e de couverture :

Faire coexister magie et amour n'est pas toujours facile : Nina a appris cette douloureuse leçon au cours de sa longue existence. La voici lancée sur les traces du passé en compagnie de Marzhin, pour répondre enfin à la question : pourquoi diable les hommes Kergallen sont-ils dénués de pouvoirs ?

Pour Sélène, l'irruption dans sa vie d'un homme-félin en fuite va constituer le plus grand des défis : comment lui faire comprendre que tous les sorciers ne sont pas maléfiques ? Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que ce qui ressemble fort à la poisse du chat noir s'abat sur la jeune femme.

Mon avis :

2e intégrale de ma saga chouchou 2018, je me suis replongée avec délice dans les aventures kergalenesques agrémentées par des corentinismes qui m’ont bien fait sourire. Comprendra qui lira !

En relisant ces deux tomes, tout comme les 2 premiers de l’intégrale 1, j’ai compris une chose : que cette saga reste ma saga chouchou encore en 2022 comme elle le fut en 2018 lorsque j’ai découvert la plume magique d’Aurore Aylin.

Le côté rigolo que je retiens de cette intégrale est qu’elle regroupe mes deux animaux fétiches : le dragon et le félin. Le dragon, gardien de mon imaginaire gravé sur ma peau et le félin grandement représenté chez moi par mes trois minettes.

Quant aux récits, toujours aussi extras dans le fond comme dans la forme. Je suis fan de la plume d’Aurore Aylin et je vous invite à la découvrir que ce soit avec les Kergallen ou avec la famille Nielsen.

Il me reste l’intégrale 3 à lire… et je sais que je relirai encore et encore cette saga familiale, dans les années à venir.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, une chanson s’est imposée à moi : Tír na nÓg par Celtic Woman -ft. Oonagh. Pourquoi ? Il faut lire cet opus pour le savoir !

Voir les commentaires