Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020

Lara Lee a lu K144 d'Alexis Giacomuzzi

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu K144 d'Alexis Giacomuzzi

4e de couverture

 

« Ce que je redoutais est confirmé. Il s'est produit une catastrophe. J'ai parcouru le quartier de long en large. C'est partout le même spectacle. Les rues sont désertes. Les maisons vides. Les véhicules ont été abandonnés au milieu de la route »

Posté devant son domicile, Fred ne veut pas y croire. Pourtant, l’enfer qu’il a sous les yeux est bien réel. Il se dessine en lambeaux, entre les habitations abandonnées et les dépôts de sable noir qui tapissent les rues.

Que s’est-il produit ? Il aimerait en parler à sa femme, mais elle a disparu. Il aimerait trouver un ami, un voisin, de la famille, mais il est seul.

Il ne le restera pas longtemps.

Bientôt, il comprendra qu’il n’aurait jamais dû survivre au désastre qui vient de se produire.

Bientôt, il devra fuir pour sauver sa peau.

Bientôt, il comprendra que l’enfer de ce monde, trouve son origine dans le passé de sa propre existence.

 

Mon avis

 

Se retrouver seul du jour au lendemain dans un monde post apocalyptique où tout peut s’avérer dangereux même l’air qu’on respire… Tel est ce qui arrive à Fred…

En parallèle se pose une secte médicale qui jongle avec les tests d’un médicament et des cobayes.

Le tout est une histoire rondement menée avec ces allers retours dans le passé afin de comprendre les tenants et les aboutissants de cette histoire qui fait froid dans le dos. Si notre futur se dessine de la sorte, ça ne présage rien de bon pour l’humanité.

Un thriller porté par une plume de maître Giacomuzzi que je découvre ici, non sans un certain plaisir.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Metallica - The Unforgiven

 

ACHAT ICI

 

 

Voir les commentaires

Le voisin de palier : histoire de sa couverture

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Le voisin de palier : histoire de sa couverture

Mon dernier opus, le voisin de palier, est paru en kindle sur Ama­zon il y a quelques jours. Pour la première fois, je fais une incur­sion dans la cour des grands puisque cet opus est une romance éro­tique à tendance feel good, selon mes bêtas.

 

Alors oui, ce n’est pas de la jeunesse et seuls les adultes pourront la lire. Je n’oublie pas mon jeune lectorat et j’ai encore plein d’aventures à leur conter.

 

Certains de mes lecteurs m’ont demandé comment j’avais choisi ma couverture…

Je ne l'ai pas choisie car je n’ai pas eu de choix à faire entre plusieurs dessins, je sais seulement ce que je veux.

Ensuite, j’envoie la description à Lucie du Monde de Lam Illustra­tion et elle dessine l’illustration qui ornera ma couverture.

 

Prenons par exemple, le voisin de palier.

Voici la description sur laquelle Lucie a travaillé :

La porte ouverte de chez Sonny donne en angle droit (mais sur la gauche de l’appartement de Sonny quand on ouvre) chez son nou­veau voisin. Si besoin je te ferais une photo pour te situer la porte...

Cette porte est aussi ouverte sur un appartement lumineux où s’en­tassent des cartons de déménagement.

On ne voit ni Sonny, ni Axel, juste un bras musclé qui dépasse d’un tas de cartons de déménagement qu’Axel porte à bout de bras (lire le début) qui apparaît dans le cadre de la porte d’entrée de Sonny.

Axel est dans le couloir éclairé et Sonny sur le pas de sa porte… de dos plus dans la pénombre.

S’inspirer du début de l’histoire…

 

Et voici les différentes étapes envoyées par Lucie tout au long de la création de l’illustration.

La toute première esquisse.

Lucie dessine la mise en situation pour voir si elle a bien intégrer ma description. En général, elle y arrive du premier coup. Quelques fois elle m’en envoie plusieurs, ou de simples esquisses pour les personnages…

je lui donne mon choix et elle me renvoie l’esquisse pour confirmation. Elle va travailler sur celle-ci.

3e envoie : le dessin se précise. Je dis à Lucie que la manche du voisin est trop longue et qu’il faudrait que son tatouage apparaisse.

 

L’encrage est terminé. Lucie a raccourci la manche du t-shirt d'Axel. 

 

 

Lucie commence les ombrages. Elle a rajouté le tatouage sur le bras du voisin. 

 

Et voici la couverture terminée.

Je vous invite à découvrir le travail de Lucie sur sa page facebook " le Monde de Lam Illustration"

FACEBOOK LE MONDE DE LAM ILLUSTRATION

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Itinérance de Franck Esposito

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Itinérance de Franck Esposito

4e de couverture

 

Fabio Delmonte a vécu plusieurs vies : commandant de goélette, laborantin, ingénieur, chercheur de pierres précieuses, aventurier…
C’est l’odyssée d’un exilé qui, au XIXe siècle, à force de volonté et de ténacité rebondit constamment et renverse chacun des obstacles que les évènements ont mis en travers de son chemin.

 

Mon avis

 

Quel voyage que ce récit où l’on suit Fabio Delmonte dans ses pérégrinations, à la recherche de son eldorado !

Les descriptions sont superbes. On se voit dans la jungle ou dans les rues de Ceylan. On sent la chaleur. Les mots sont justes. De sa plume sûre, Franck Esposito embarque le lecteur aux côtés de son héros et ne le laisse s’échapper qu’à la toute fin.

C’est le voyage de toute une vie. Une vie bien remplie.

Si vous souhaitez du dépaysement, ce livre est fait pour vous !

 

Et pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi jean michel jarre - oxygene part 4, une musique que j’ai toujours associée aux voyages.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu il faut toujours croire en ses rêves d'enfant de Corinne Falbet-Desmoulin

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu il faut toujours croire en ses rêves d'enfant de Corinne Falbet-Desmoulin

4e de couverture :

 

Après "LES CADEAUX DU COEUR" et "LE RÊVE DES ÎLES", "IL FAUT TOUJOURS CROIRE EN SES RÊVES D'ENFANT" est le troisième tome d'une trilogie. Cependant, chaque roman peut être lu indépendamment. Vous retrouverez dans cet opus les univers de Violaine, auteure malentendante qui a su toucher le coeur de ses lecteurs. Son passé va la rattraper. Pourquoi un inconnu la menace-t-il en lui envoyant des lettres anonymes ? Quel secret poignant cache-t-elle, qui va soudain éclater en plein jour ? Qui est cette mystérieuse Florence, se trouvant si souvent sur son chemin ? De leur côté, Romane et Célestin vont devoir affronter l'adolescence difficile de leur fille Emma. Comme dans le deuxième tome, le jeune Gabriel amène sa propre vision pleine d'humour sur la situation. À travers son écriture fluide, précise et poétique, Corinne Falbet-Desmoulin offre à nouveau dans cet ouvrage un suspense soutenu, un regard sur ses personnages empli d'émotion et de tendresse, ainsi qu'un dénouement auquel personne ne s'attendait.

 

Mon avis

 

Encore une fois, Corinne Falbet-Desmoulin m’a enchantée avec sa plume. En retrouvant les personnages des deux précédents opus, je savais déjà que j’allais aimer cette nouvelle aventure… Et même si les larmes me sont venues quelques fois au bord des yeux, je ne retiendrais que de la positivité de cette belle lecture lumineuse. La grande sensibilité de l’auteur est omniprésente dans ce récit qui fait que sa plume touche le cœur de ses lecteurs...et le mien.

 

Un livre, comme les deux premiers opus, à lire sans aucune modération.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture , j’ai choisi la harpe de mon amie Eve McTellen : Harp Sheet Music | Eternal Love | - Une musique dont la délicatesse image bien le livre et la plume de Corinne Falbet-Desmoulin.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Blanc de Sylvie Grignon

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Blanc de Sylvie Grignon

4e de couverture :

 

Le célèbre et sympathique Antoine Bourgnon, connu grâce à l’arrestation du Tueur au Caducée, va se retrouver à la tête d’une équipe dans le sud de la France, au pays des cigales. Dès son arrivée, un enfant est retrouvé sur une plage, mort. Un vieux livre est dérobé à Paris. Un bouquiniste juif est assassiné. Une jeune gitane est enlevée. Quel lien établir entre ces différentes affaires ? Antoine Bourgnon et son équipe réussiront-ils à élucider le mystère ?

Mon avis :

 

C’est le 3e livre que je lis de Sylvie Grignon et j’aime sa plume ! Dans cet opus, ce fut un plaisir de retrouver Antoine et Adelyse, rencontrés dans le premier tome. Sans entrer dans les détails car une histoire policière ne se dévoile pas, j’ai beaucoup apprécié cette enquête, plus mystérieuse encore que celle du tome 1. Les personnages sont devenus attachants, peut être par ce que l’auteur nous permet de mieux les connaître.

En tout cas, ce qui est certain, c’est que je lirai le tome 3 !

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi la chanson de Juanes - La Camisa Negra qui me revenait en tête dès que Julio ou Luisio arrivait en scène...

 

 

Pour ce procurer ce très beau polar : cliquez ici

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le défi d'Apolline de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le défi d'Apolline de Nathalie Brunal

4e de couverture :

 

1898. Apolline, jeune fille de la bonne société canadienne, est en âge de se marier. Mais à 22 ans, elle ne cesse d’évin­cer les prétendants que lui présentent ses parents. Une ré­volte que n’admet pas sa mère…

 

Quand celle-ci apprend qu’une cousine, enceinte et mère de deux jeunes enfants, vient de perdre son mari dans l’éboule­ment d’une mine, elle est persuadée de tenir le chantage qui fera plier Apolline : se marier ou partir aider cette cousine qu’elle ne connaît pas.

 

À la surprise générale, Apolline quitte son quotidien pour les contrées lointaines du grand Ouest. Elle qui n’a connu que le confort feutré de son hôtel particulier découvre la ru­desse d’un monde encore sauvage. Et si cette épreuve était l’occasion pour elle de se réapproprier son destin, et pour­quoi pas de croiser l’amour ?

 

Mon avis

 

Fan de la plume de Nathalie Brunal et de son héroïne poissarde prénommée Anna, je suis allée à la rencontre d’Apolline sans crainte aucune de ne pas apprécier l’aventure. Et, comme d’habitude, je me suis régalée car Nathalie Brunal sait emporter son lecteur vers son univers. J’ai donc voyagé aux côtés d’Apolline vers le Grand Ouest où l’attendait sa petite cousine. L’arrivée d’Apolline est truculente car la jeune fille de la ville qui n’a jamais rien fait de ses dix doigts est confrontée à une vie rudimentaire où il faut tout faire soi-même. Faire le pain ou traire les vaches sont quelques uns des défis que la jeune fille a dû relever, non sans panache tout de même. Et il y a Jack… celui qui réussit à faire battre son cœur. Bien loin des jeunes hommes empruntés qu’Apolline a toujours côtoyés, Jack a cette simplicité qui lui plaira.

Bref, cet excellent roman historique signé Nathalie Brunal est un petit bijou qui faut déguster absolument !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Celtic Woman - When You Go

 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu les légendes de Djaïd tome 2 L'Ombre et le Chasseur de Ysaline Fearfaol

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu les légendes de Djaïd tome 2 L'Ombre et le Chasseur de Ysaline Fearfaol

4e de couverture

 

Quand parle le Sang de la Forêt…

Elle est la tueuse que l'on engage pour éliminer ceux contre lesquels la justice ne peut rien.

Il la pourchasse obstinément à travers tout Djaïd.

Elle est l’Ombre, il est le Chasseur.

Pour le meilleur et pour le pire, leurs destins ont été liés bien avant leur naissance, mais un représentant de l’ordre peut-il accepter de renier tout ce qui fait sa vie pour une criminelle… ?

 

Mon avis

 

Entre la plume d’Ysaline et le plaisir de retrouver l’Ombre et le Chasseur, protagonistes rencontrés lors des recueils de nouvelles du même auteur, je ne sais ce qui m’a le plus enchantée.

Ce 2e opus des légendes de Djaïd est futuriste.Et je ne suis pas fan de SF quoique… si la plume est excellente et l’histoire bien menée, je suis preneuse. Et c’est là tout le talent d’Ysaline Fearfaol. Peu importe l’époque, elle réussira à vous mener par le bout du nez vers son imaginaire.

Mais ayant déjà goûté aux joutes de l’Ombre et du Chasseur, je me suis replongée avec délice dans leur histoire. Évidement, quand on connaît les écrits d’Ysaline, l’homme n’aura pas le dernier mot !

L’ombre avait choisi son chasseur. Et ce, depuis longtemps. Mais lui, ira-t-il jusqu’à renier ce qui fut sa vie pour elle ?

Une belle histoire d’amour comme seule sait en concocter Ysaline Fearfaol. Avec un zeste d’érotisme, juste ce qu’il faut. Un bonheur à lire !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai voulu mettre en avant les Filles de la Forêt avec cette chanson : Celtic Woman - Tír na nÓg ft. Oonagh

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu un mois pour aimer de Jean Philippe Lux

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu un mois pour aimer de Jean Philippe Lux

4e de couverture

 

1er juin, deux pêcheurs aperçoivent un homme flottant dans la rivière. Après l’avoir sorti de l’eau, ils comprennent immédiatement que son état est critique et décident de l’emmener dans l’hôpital le plus proche. À son réveil, l’homme est perdu et a l’impression d’appartenir à une autre époque. Le traumatisme subi a figé sa mémoire à l’âge de ses huit ans. Il n’est pas de la région et aucun effet personnel permettant de l’identifier n’est retrouvé sur lui. Seul un livre est présent dans la poche de sa veste : un exemplaire de Roméo et Juliette.

 

Mon avis

 

Encore une très belle romance contée par la belle plume de Jean Philippe Lux qui a ce pouvoir de m’emporter facilement vers son univers romantique. Tout en douceur, Juliette va apprivoiser Roméo, qui lui, va lui apprendre ce qu’est d’aimer à nouveau.

Les personnages principaux sont doux et tendres, quant aux secondaires, j’ai bien aimé le personnage de Célia qui a peur que sa mère ne souffre et veut la protéger à sa façon.

Encore un beau roman que je vous conseille si vous avez besoin de rêver, une belle histoire d’amour comme sait les conter ce romancier qu’est Jean Philippe Lux.

 

Pour illustrer musicalement ce retour d electure, je ne pouvais pas choisir autre chose que la musique que j’avais en tête : Oonagh - Vergiss mein nicht - Duett mit Santiano

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Assis sur terre, debout au paradis de JeF Pissard

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Assis sur terre, debout au paradis de JeF Pissard

4e de couverture

 

« Écrit avec les tripes ! »


C'est l'histoire vraie de personnes pas tout à fait comme nous.
Et l'histoire romancée de qui elles auraient pu être si elles avaient été comme vous et moi.


Fatigué de ce travail de journaliste, de lieutenant de rédaction, d'éditeur, d'écrivain où il faut tout le temps réfléchir, trouver des idées, les réaliser, sans compter la promo derrière, la gestion et tout le reste. Ça fait des années maintenant, et j'en ai marre ! Ajouté à cela : les affres d'une séparation. Il me faut dégager vers une nouvelle vie ; immaculée. Exode loin, en haut d'une montagne, avec mon bas de laine, et recherche d'un travail. Ma femme d'aventure et de ma pré-vieillesse, professionnelle du handicap, me dit « Tu pourrais te proposer dans des foyers d'accueil de personnes handicapées, dans la région ils sont en recherche, ta personnalité conviendrait ». J'envoie des lettres. Je suis reçu. Testé. On me prend en CDD. Mon job : m'occuper en équipes tournantes 24h/24 de douze personnes polyhandicapées. Si je dois faire quelques années ici, à terminer mes quarante années de travail réglementaires, je trouve que cela aurait de la gueule ; au service de l'humain, moi qui ai commencé ma vie professionnelle au service du fric, dans une banque privée. Et c'est ce qui va se passer. Je vais travailler ici trois ans.

Quel travail et quelles rencontres je vais y faire ! Inoubliables ! Vous oublieriez, vous, un homme sans âge (entre quarante et cinquante, mais de seulement quelques années d'âge mental), handicapé comme pas permis, déconneur comme pas permis, et qui se faisant emmené à l'hôpital pour détresse respiratoire fait comprendre aux ambulanciers qu'il veut qu'on lui mette le 'Pin Pon' parce que ça l'amuse !? Et que de coups comme cela et autres, ils nous ont fait nos semblables dissemblables !
J'ai été un touriste appliqué à leur service. Et, petit à petit, l'envie revenant, j'ai fini par prendre des notes avec l'intention d'écrire un livre.

Le voici ! Je suis heureux de l'avoir commis. J'aimerais qu'il se lise et qu'il se diffuse. Pourquoi ? En principal pour faire connaître ces douze personnes extraordinaires dont je me suis occupé. Et pour faire connaître le harassant travail du valeureux personnel soignant

 

Mon avis

 

Le titre m’a touchée et j’ai voulu lire ce livre. Connaissant l’écriture de l’auteur, j’ai foncé...et je n’ai pas regretté. C’est un récit sur des personnes ayant existé, bien souvent prisonnières de leur corps et avec pour seuls interlocuteurs ces formidables aides de vie.

On ne sort pas indemne de ce livre, écrit avec justesse et tendresse. on garde en soi les visages de Charly, Jamal, Nelly, Marylise, Martin et tous ces personnes extraordinaires dont parle l’auteur.

 

Merci à JeF Pissard pour ce livre-témoignage qui m’a prise aux tripes et qui restera dans mon cœur.

 

Je vous recommande vivement de le lire !

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi la chanson de Phil Collins - Another Day In Paradise pour la partie romancée du livre en croisant les doigts pour que la vision de l’auteur soit réellement ce qui se passe.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le noyé du Grand Canal de Jean François Parot

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le noyé du Grand Canal de Jean François Parot

4e de couverture

 

1778, la France soutient la révolte des colonies d’Amérique. Dans l’attente de la naissance d’un héritier au trône, les critiques contre la reine s’exacerbent. Un bijou dérobé au bal de l’Opéra devient l’enjeu des cabales et des complots. Réconcilié avec Sartine, Nicolas Le Floch se voit chargé de surveiller l’intrigant duc de Chartres, cousin du roi. Il participe à ses côtés au combat naval d’Ouessant, premier épisode de la guerre avec l’Angleterre. 
A son retour, des crimes signés d’indices provocants le lancent sur la piste d’un mystérieux et sanglant assassin. Que prépare Lamaure, bas valet du duc de Chartres ? Quels jeux ambigus pratiquent l’inspecteur Renard et son épouse, lingère de Marie-Antoinette ? Pourquoi le nom du comte de Provence, frère du roi, surgit-il avec tant d’insistance ? 
A la cour et à la ville, le détective des Lumières va traquer les coupables en affrontant la mort et l’horreur. Il y croisera l’indéchiffrable Restif de la Bretonne, le magnétiseur Mesmer et son baquet, le peintre Saint-Aubin et les chantres de la Chapelle royale. Il tentera d’expliquer les vols peu banals perpétrés au Grand Commun de Versailles par la lumière froide. A l’issue d’une enquête minutieuse, le commissaire du roi au Châtelet, aidé par l’inspecteur Bourdeau, le docteur Semacgus et M. de Noblecourt, finira par démêler cette incroyable intrigue lors d’un ultime et inattendu rebondissement.

Mon avis

 

Plonger à l’époque de Louis XVI et Marie Antoinette, aux côté de Nicolas Le Floch, suivre ce dernier dans une de ces enquêtes qui nous mène de Versailles aux bas fonds, côtoyant belles dames, castrats et autres nobles aussi bien que le petit peuple, tel est ce livre prenant et enrichissant écrit par Jean François Parot.

 

Si l’enquête policière menée par Nicolas Le Floch est passionnante, le sont tout aussi tout ce qu’on peut apprendre sur l’époque. Pour ceux qui aiment la cuisine, vous vous régalerez de nombreuses recettes « comme autrefois ».

 

Un livre intéressant, qui m’a passionnée de bout en bout et ce, jusqu’à la toute fin ( ou faim ?).

 

 

Pour ce retour j’ai choisi la musique envoûtante du violon de Lindsey Stirling : Dragon Age

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>