Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020

Lara Lee a lu L'enfer vivait ici de Ludovic Metzker

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu L'enfer vivait ici de Ludovic Metzker

4e de couverture

 

Trois amis d'enfance font l'acquisition d'une vieille maison de la banlieue berlinoise.
Après plusieurs mois de travaux elle est devenue un magnifique gîte.

À l’heure où leurs femmes accueillent les premiers clients, Karl, Marc et Farid se rendent à deux cents kilomètres de là.
Une ancienne gare suscite leur intérêt.

Une porte qui claque et qui refuse de s’ouvrir.
Une ombre entrevue dans un miroir.
Des graffitis, des chants d’hier...

« Il est temps qu'elle finisse ce qui a été commencé ! »

 

 

Mon avis

 

Tout d’abord, je vous avertis : ce thriller n’est pas à lire le soir sous peine de risque de cauchemars. Ouf je l’ai entamé ce matin… Et je n’ai pas décroché avant la fin.

Glaçant, horrifique, les amateurs de films d’horreurs (dont je ne fais vraiment pas partie) devraient grandement apprécier. Ben… Moi aussi ! Il faut dire aussi que ce n’est pas le premier livre de Ludovic Metzker que je lis et je commence à connaître la plume de l’auteur que j’apprécie au plus haut point.

L’histoire commence gentiment mais elle part vite en vrille en montant rapidement en crescendo… J’ai également beaucoup apprécié les points historiques sur les nazis et la folie d’Hitler.

Bref, encore un grand Metzker qu’il faut absolument lire !

 

TOUS LES LIVRES DE LUDOVIC METZKER CLIQUEZ ICI

 

J’ai choisi d’illustrer musicalement ce retour de lecture par Lordi Good to be Bad

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Chiche ! de Lydie Lefevre

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Chiche ! de Lydie Lefevre

4e de couverture

 

Romane aurait tout pour être heureuse : des enfants, une belle propriété, un chien, deux chats et un poisson rouge.
Malheureusement, elle a aussi une belle-famille envahissante et un mari, aigri par son âge avancé et plus soucieux de ses affaires que de sa femme.
Se sentant complètement délaissée, elle va tenter de fuir la routine du quotidien…Mais cette fuite, sera-t-elle acceptée par ses proches?
Arrivera-t-elle à trouver l’étincelle dans sa vie qui lui permettra d’être enfin heureuse ?
Et si un mystérieux coup de fil lui apportait la solution?

 

Mon avis

 

Une histoire fraîche, pepsy et bien ficelée. J’ai bien aimé ce feel good où les pages se tournent rapidement sans ennui aucun.

Je découvre la plume de l’auteur avec cette histoire et j’en lirai d’autres!

Le concept d’échange des rôles n’est pas nouveau mais l’auteur l’a gentiment mené sans trop de quiproquos et pour le bien de tous.

 

ACHAT ICI

 

Pour illustrer ce retour, j’ai choisi L5 - Toutes Les Femmes De Ta Vie car, à elles deux, Romane et Rose sont toutes les femmes de leur vie !

Voir les commentaires

Lara Lee a lu les amours tourmentées d'Hortense de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu les amours tourmentées d'Hortense de Nathalie Brunal

4e de couverture

 

Vous souvenez-vous d'Hortense, cette maman solo qui supportait au quotidien son ado en pleine crise, son jeune ouistiti âgé de quatre ans et les idées farfelues de sa tante ?
Nous l'avions quittée alors que le bonheur frappait à sa porte. Nous la retrouvons quelques années plus tard alors que sa vie est sans dessus-dessous. Amour, enfants, crise de la quarantaine... Hortense est confrontée à une nouvelle étape de son existence et y faire face ne se fera pas sans mal. Avec humour et passion, elle s’emploie à agir pour le mieux afin que chacun trouve sa place et s'épanouisse et ce, malgré quelques dérapages.
Et quand Martha, la tata brut de décoffrage ajoute son grain de sel, tout dérape une fois de plus..

 

Mon avis

 

Encore une fois, je me suis laissée entraînée par la belle plume de Nathalie Brunal qui a su me donner le sourire dans cette période assez sombre. Retrouver Hortense et sa tata déjantée était un réel plaisir, ainsi que de retrouver Bogoss dans son rôle de mari et de futur papa, Joris en pré ado ( bien sage par rapport à Max au même âge) et la petite Lylia, fruit des amours entre Hortense et Marc. La vie n’a pas épargné Hortense qui a commis une énorme bévue et Marc lui en veut à mort ( et ça se comprend) cependant, ils s’aiment toujours, malgré la tante Martha qui met son grain de sel dans la vie des autres, la belle mère de Max ( qui n’est pas sans me rappeler une autre belle mère d’une autre poissarde) et le prétendu recalé, Philippe, qui voudrait toujours accaparer le cœur d’Hortense.

J’ai passé un excellent moment avec ce livre que je recommande comme tous les livres de Nathalie Brunal.

Et si je dois y mettre un bémol, c’est que la fin...m’a laissée sur ma faim !

Je vais croiser les doigts pour une suite... ( bouteille lancée à la mer de l'imaginaire de l'auteur !)

 

Pour illustrer ce retour , j’ai choisi Britney Spears - ...Baby One More Time pour Hortense et Marc.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Léa et Paterson 2 : le jeteur de sorts de Sylviane Blin

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Léa et Paterson 2 : le jeteur de sorts de Sylviane Blin

4e de couverture

 

En cette rentrée scolaire, Léa, Paterson, Laurelin et Fagus se retrouvent à l’école des druides de Moros pour apprendre à maîtriser et à développer leurs pouvoirs. Cela leur permettra d’assumer sans faillir leur rôle de gardiens de la vallée des portes de Cornwand, le pays magique duquel ils sont originaires. Ils n’imaginent pas alors qu’ils passeront très rapidement de la théorie à la pratique. En effet, aux vacances de la Toussaint, les quatre jeunes gens sont attendus à Cornwand pour participer à la fête celtique de Samonios. Mais à peine arrivée sur place, Laurelin adopte un comportement des plus étranges. Elle devient agressive envers tout le monde et entame une métamorphose physique inquiétante. Devant ce phénomène, certains évoquent la malédiction du jeteur de sorts, une histoire vieille de plus de quatre cents ans qui semble refaire surface aujourd’hui. Pour sauver la population d’une mort certaine, Léa et Paterson n’hésitent pas à mettre leur vie en péril ni à combattre des puissances que leur bref apprentissage à l’école des druides ne les a sans doute pas préparés à affronter. Surtout si ces forces des Ténèbres comptent à présent dans leurs rangs leur meilleure amie, Laurelin…
Dans Le Jeteur de sorts, les lecteurs suivent avec plaisir les nouvelles aventures de Léa et Paterson, qui doivent défendre le monde extraordinaire de Cornwand, tout en apprenant ce que signifie le mot « amitié ».

 

Mon avis

 

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé Léa, Paterson, Laurelin et Fagus pour de nouvelles aventures à Cornwand. Le rythme est toujours aussi enlevé, le style est fluide et la plume de l’auteur fort agréable.

 

Dans cet opus, les 4 amis se retrouvent dans une école, plutôt étrange où ils sont les seuls élèves. Mais leurs péripéties auront lieu lors de leur retour à Cornwand pour les vacances de la Toussaint. C’était plaisant de retrouver les protagonistes du premier tome dans cette nouvelle aventure. Je ne veux pas vous spoiler l’histoire mais je l’ai beaucoup appréciée. J’espère qu’il y aura un troisième tome !

 

Un petit coup de cœur pour la centaurette et son défaut de prononciation, qui vient s’ajouter aux bafouillements de Ash qui me font toujours rire. Par exemple quand il confond breuvage anesthésiant et sevrage euthanasiant !

 

Pour ce retour de lecture, j’ai choisi une musique rythmée comme l’était l’histoire : Lords of Iron (Celtic metal)

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Dis-moi pourquoi de Ninon Amey

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Dis-moi pourquoi de Ninon Amey

4e de couverture

 

Sarah, dévouée à ses amis comme à sa famille, peine à trouver sa place dans la vie. Son seul plaisir : s’échapper de la réalité grâce aux romans qu’elle doit lire dans le cadre de son travail.

Axel fait de son mieux pour gérer les soucis du quotidien et affronter un passé douloureux dont les souvenirs refont surface. La musique est son seul exutoire.

Leur rencontre les aidera-t-elle à affronter leurs propres traumatismes pour se réconcilier avec la vie, mais surtout avec eux-mêmes ?

Une histoire émouvante, sur le thème de la résilience.

 

Mon avis

 

Un joli moment passé avec Axel et Sarah. Je ne suis pas accroc à la romance pure mais les livres de Ninon Amey font du bien. Sans prise de tête, la jolie plume de l’auteur dépeint une situation qui peut arriver à tout un chacun. De quiproquos en non-explications, les personnages de cette fiction se retrouvent les pinceaux emmêlés sans pouvoir se défaire d’une histoire qui n’est pas la leur.

Cette jolie romance peut être lu même par les ados car elle ne comporte pas de scènes explicites. Seuls les sentiments sont évoqués.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi la chanson de Sarah : Ed Sheeran - Thinking Out Loud

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le petit manuel (sans prétention) du félin d'appartement chasseur de bouchons de Arsinoë Poh

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le petit manuel (sans prétention) du félin d'appartement chasseur de bouchons de Arsinoë Poh

LE PETIT MANUEL (SANS PRÉTENTION )DU FÉLIN D’APPARTEMENT CHASSEUR DE BOUCHONS... : À ne pas mettre entre toutes les pattes !

 

Mon avis

 

J’ai adoré ! C’est vrai, c’est vif, c’est rigolo ! Un remède anti morosité pour la période actuelle c’est top…

Pour les amoureux des chats...et pour ceux qui ne les comprennent pas aussi…

En plus, il y a de très belles photos de chats…

Je ne suis pas du tout de parti pris même si mes minettes ont participé en répondant aux questions du grand Arsinoë Poe… Elles en sont encore toutes retournées !

 

Bref, un manuel super sympa, qui ne se prend pas la tête mais qui assouplit les zygomatiques...un vrai délice !

 

Évidemment, pour illustrer ce retour, je ne pouvais pas mettre autre chose que : Tout le monde veut devenir un cat - Les Aristochats

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Argenix de florence Jouniaux

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Argenix de florence Jouniaux

4e de couverture

 

Nous sommes en l’an 3245 après Jésus-Christ, sur Argenix, une planète lointaine au-delà du système solaire. L’harmonie règne parmi la population dont le bonheur repose sur une répartition équitable entre le travail et les loisirs. Mais deux incidents viennent perturber cet équilibre parfait. L’élite intellectuelle d’Argenix elle-même se sent dépassée et s’interroge. Comment et où trouver des réponses ? Seuls les Pères Fondateurs, originaires de la Terre, pourraient leur en apporter, mais ils ne sont plus. Une évidence s’impose : il faut entreprendre un voyage vers l’ancienne Terre et retrouver, si possible, des survivants du cataclysme. Comment le groupe d’Argeniens désigné mènera-t-il à bien cette périlleuse mission ?
Cette histoire imaginaire nous fait voyager dans l’espace-temps et nous questionne sur notre humanité. Dans une société post-apocalyptique fondée par une élite intellectuelle qui a fui la Terre, des Argeniens triés sur le volet doivent retrouver les racines de leur civilisation. Durant leur périple, le vaisseau se pose sur d’autres planètes, dont certaines avec des êtres humains, leur apportant un chaque fois un regard neuf sur la définition de l’Homme. Ainsi, ce roman qui nous emmène dans l’imaginaire de l’auteure est aussi une question sur le devenir de notre planète dans les siècles à venir…

 

Mon avis

 

Bien loin des sagas telles Star Wars ou Star Trek, Argenix est une œuvre de science fiction qui met en relief le côté sociétale d’une civilisation dite évoluée.

Descendants de savants terrestres, les Argéniens ont construit une société qui se veut parfaite mais qui a des failles qui vont leur être brutalement révélées.

 

Mais cette communauté est-elle réellement équilibrée ? Le lecteur se voit projeté sur cette planète à la vie moderne et bien avancée. Cependant, il existe des castes : Selon que l’humain soit mégariste ou ergaste, il n’a pas la même vie. Certains décident, d’autres travaillent aux plus basses tâches. Tout le monde se dit content de sa vie ...Oui, mais...Ils ne connaissent pas d’autre système que celui imposé par les pères fondateurs.

 

Le début est un peu complexe à lire car l’auteur apporte de nombreux détails sur la vie des Argeniens. Personnellement, j’ai pris des notes pour m’y retrouver. Les personnages sont également très nombreux et c’est perturbant. Ce n’est pas un roman comme les autres. C’est plutôt la peinture d’une société sur le déclin qui veut redonner un souffle nouveau aux siens.

 

Pas fan de ce genre, j’avoue avoir apprécié la balade même si je l’aurai davantage dégustée en plusieurs tomes pour que les informations soient moins massives.

 

 

Un extrait du livre : «  Notre civilisation est trop… aseptisée. Nous avons une technologie remarquable mais nous manquons d’expérience dans le domaine des sentiments. Nous sommes, comment dire ? Des atrophiés du cœur. »

 

LIEN ACHAT KINDLE

LIEN ACHAT BROCHE

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Within Temptation - Whole World is Watching dont la musicalité correspond à la société argenienne ( à mon humble avis).

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Adrénaline de Giovanni Portelli

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Adrénaline de Giovanni Portelli

4e de couverture

 

Après être resté plusieurs jours sans nouvelle de sa femme, Rodolphe rentre sur Nérac après s'être blessé à l'entraînement. Connaissant le goût de Carine pour les faits divers "exotiques", il s'attend déjà à ce qu'elle se soit attirée des ennuis. Rapidement il se rend compte que la dernière personne à l'avoir vue n'est autre que leur ami Cédric, un architecte féru d'astronomie. C'est alors qu'une inconnue fait son entrée de manière assez spectaculaire...

 

Mon avis

 

Une nouvelle menée tambour battant par l’excellente plume de Giovanni Portelli, auteur de la superbe saga d’Aliandra. Sans trop dévoiler ce court récit ( quand c’est bien c’est toujours trop court), je dirais seulement que cette affaire aurait certainement intéressé Mulder et Scully… En tout cas, d’énigmes en complots, l’auteur nous tient en haleine jusqu’à la fin de son histoire… Et quelle histoire !

 

Pour ce retour de lecture, j’ai choisi la célèbre musique d’X-Files.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu légendes en Estana : la compagnie de l'espoir de Géraud Pomel

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu légendes en Estana :  la compagnie de l'espoir de Géraud Pomel

4e de couverture

 

Tristan est différent de son frère et de sa sœur. Tout le temps, il est le nez dans ses manuscrits. Un jour, il est transporté en pays d’Estana. Il est l’Élu, celui que Cyrian a choisi pour délivrer Estana des forces du mal. Sa mission : rejoindre la Tour de l’Ombre, affronter la terrible Morzyia, rétablir la paix en Estana. Mais, avant d’arriver au repaire de la sorcière, il lui faudra traverser bien des aventures, affronter des créatures hostiles et effrayantes. Heureusement, Bélyel, le muide, Manor, le lutin espiègle, Chocha, le chat-hibou, Aldaric, le nordique, sont à ses côtés pour l’accompagner et le protéger. A eux cinq, ils sont la Compagnie de l’Espoir.

 

Mon avis

 

Et se referme la dernière page du livre de Géraud Pomel. Avec « légendes en Estana : la compagnie de l’espoir », je découvre la plume si riche de cet auteur. Le souffle de Tolkien se ressent à travers les lignes du récit. Du début à la fin du livre, la plume de l’auteur nous porte toujours plus loin. Je n’ai pas dévoré ce livre, non. Je l’ai savouré. Il y a tant de choses à découvrir de ce monde, Estana : les fécioles, les roulougars, les troglodotes, les basilémeus...et une mention particulière au géant de pierre. j’ai ressenti tout l’amour que l’auteur porte à son univers qu’il a ciselé avec passion.

Je vous conseille cette histoire si vous aimez l’aventure, les quêtes, Tolkien car avec ce livre, vous partirez à l’aventure aux côtés de Tristan, Belyel, Aldaric, Manor et Chocha ( mon chouchou ce chat-hibou).

J’espère qu’il y aura une suite pour retrouver le plaisir de lire Géraud Pomel !

 

Pour illustrer ce retour de lecture j’ai choisi Acus Vacuum - Rota Infernalis, musique qui aurait pu accompagner le combat contre Morzya et les femmes-lézard.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le faiseur de rêves de Laini Taylor

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le faiseur de rêves de Laini Taylor

4e de couverture

 

C'est le rêve qui choisit le rêveur, et non l'inverse...

Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

Mon avis

 

Je découvre la plume de l’auteur avec ce livre. D’une richesse incroyable, cette histoire emporte le lecteur dans le sillage de Lazlo Lestrange, un bibliothécaire qui rêve d’une réalité qu’il va rencontrer.

 

Entre le monde des hommes et le monde des dieux, on se rend compte dans ce livre que rien n’est jamais certain. Lazlo, subjugué depuis longtemps par la disparition d’une cité dont tout le monde a oublié le nom, va réussir à se faire enrôler parmi ceux qui sont engagés par Eril-Fane, le tueur de dieux, pour rendre sa grandeur à cette ville mystère.

 

L’auteur distille petit à petit les informations en jonglant avec les personnages, tantôt les humains, tantôt les dieux. Mais on se rend compte que d’un côté comme de l’autre, chacun à peur. Les dieux ne sont pas immortels, un homme les a tué. Mais il ne sait pas que certains de leurs rejetons ont été sauvés. Les enfants des dieux ont peur de ces hommes qui ont massacré les leurs tout en sachant que leurs aînés étaient cruels.

 

J’ai aimé la façon dont Lazlo a rencontré Sarail, l’enfant de la terrible déesse Isagol.

 

Mon personnage préféré est Eril-Fane, l’anti-héros, l’homme qui a eu le courage d’affronter les dieux qui martyrisaient les hommes depuis toujours, l’homme qui a souffert par eux, celui qui a tout perdu, y compris lui-même, mais qui est toujours là pour servir sa cité.

 

J’espère pouvoir en lire la suite car cet opus m’a beaucoup plus.

 

Pour illustrer ce retour j’ai choisi Luc ARBOGAST - Tempus Fugit.

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>