Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2022

Lara Lee a lu la patrouille d'Eric Karwat

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu la patrouille d'Eric Karwat

4e de couverture

Et si la survie de l'espèce humaine s'était décidée dans l'enfer glacé des Ardennes ? Hiver 1944 Des soldats américains partis enquêter sur la possibilité d'une contre-attaque allemande vont, malgré eux, déclencher une série d'évènements qui n'aboutira pas à la fin de la Deuxième Guerre mondiale mais peut-être bien à celle de toute vie sur terre.

 

Mon avis :

A priori ce livre avait de quoi me faire reculer : je n’aime pas les récits à la première personne et surtout je déteste tout la période de la seconde guerre mondiale…

Mais… je suis curieuse ! Et j’ai appris à connaître Eric Karwat par l’intermédiaire de Facebook. Et l’homme étant sympa, je me suis dit qu’il fallait que je tente de le lire.

Et j’ai bien fait ! Oh purée oui ! Ce court récit est extra ! Je me suis régalée du début à la fin ! Non seulement la plume de l’auteur est addictive mais le fond du récit est prenant, captivant même… et je l’ai lu d’une traite. Impossible de m’arrêter ! Je voulais savoir où Monsieur Karwat m’emmenait…

Et il m’a fait découvrir l’ampleur de son imaginaire. Et j’ai A.D.O.R.É !!!

Je vous conseille absolument cette lecture qui est succulente, addictive et inspirante.

Au delà du récit, la plume de l’auteur pousse son lecteur à réfléchir à la condition humaine.

Bravo Eric ! Tu as gagné une lectrice de plus ! Et je vais te suivre dorénavant !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi un titre de circonstance : It Snows In Hell de Lordi.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu une lumière dans la nuit de Romane rose

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu une lumière dans la nuit de Romane rose

4e de couverture :

Après des mois de galère, Liorah décroche un boulot inespéré : secrétaire de Yanis Lanson, le célèbre pianiste devenu aveugle lors d’un accident de voiture.

Dès les premiers instants de leur rencontre, une mission plus ambitieuse s’impose à elle : rendre à l’infirme sa confiance en lui et lui insuffler le désir de se battre pour retrouver le chemin de la gloire.

Vaincre la volonté farouche de l’artiste réclamera de sa part des trésors de patience et une remise en question de sa propre existence.

Arrivera-t-elle à le sortir de la nuit où il se complaît depuis un an ?

Son ambition risque de lui coûter plus qu’elle ne l’imaginait en acceptant ce job providentiel, mais hautement dangereux.

 

Mon avis :

Fan de Romane Rose, j’achète et je lis tous ses opus sans lire le 4e de couverture parce que je fais confiance à la plume de l’auteur pour m’embarquer dans l’histoire... quelle qu’elle soit.

Et encore une fois, Romane a su me transporter. Même si je ne suis pas mélomane, j’ai apprécié le thème récurrent de la musique comme toile de fond, comme référence (jusque dans le titre des chapitres) et comme lien entre les personnages. Cela donne même une certaine musicalité aux mots.

Pour autant, je dois être franche, je n’ai pas autant été touchée qu’avec Féerie irlandaise ou la malédiction de la Pierre Noire, qui sont les deux romans du même auteur qui m’ont le plus touchée au coeur. Le côté celtique peut être…

Quoi qu’il en soit, cet opus est tout de même extra et j’espère lire encore longtemps la prose de Mme Rose !

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi la BO d’un film que j’aime : Brave Heart en version piano/violon.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Souveraines de Laura Sebastian

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Souveraines de Laura Sebastian

4e de couverture

Depuis leur naissance, l'impératrice Margaraux façonne ses filles. Éduquées dans l'art du mensonge, de la séduction et de la manipulation, Sophronia, Daphné et Beatriz sont des armes qui n'ont qu'un objectif : pousser les royaumes de Temarin, Friv et Cellaria à la guerre pour que leur mère puisse devenir souveraine du continent. Envoyées en territoire hostile pour épouser les héritiers des monarchies voisines, les trois sœurs vont prendre des chemins différents pour tenter de survivre. Et tracer leur propre destinée.

Mon avis

J’ai découvert la plume de Laura Sébastien avec cet opus et j’ai bien adhéré. Sa plume est addictive et fluide, les pages se tournent rapidement tellement le récit est prenant.

Au début, la construction est un peu perturbante par le fait que ce soit un chapitre par personne ( Daphné, Sophronia et Beatriz) mais on s’y fait vite tellement l’histoire est bien narrée.

Bien que l’histoire semble toute tracée par leur mère, ces trois princesses ont leur propre personnalité et en les suivant chapitre après chapitre, on s’attache à elles en découvrant qu’elles sont surprenantes toutes trois, chacune à sa façon.

J’ai complètement adhéré à cet univers et j’aimerai bien en connaître la suite…

Un livre pour ados et adultes, un peu complexe pour les plus jeunes.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Lindsey Stirling + Alexander Jean - Stampede

 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu de miroir et d'espoir de Julie Anne Bastard et Jc Staignier

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu de miroir et d'espoir de Julie Anne Bastard et Jc Staignier

4e de couverture

Blanche refuse d’épouser l’odieux duc de Poitiers comme le roi Louis XIV l’exige. Dans un acte irréfléchi, elle pose sa main sur la surface illuminée d’un miroir qui, elle le sait, la transportera trois cents ans plus tard, en 2010  !
Sébastien, le chef de la sécurité du château de Versailles, est abasourdi. Lui qui parle tous les jours au portrait de la fascinante Blanche de Vaudreuil, la voilà désormais en chair et en os devant lui. Lorsqu’il propose à la jeune femme de l’accueillir chez lui, il ne s’attendait pas à un tel raz-de-marée ! L’intrépide et capricieuse Blanche bouscule ses habitudes au point que leur cohabitation s'annonce explosive...

 

Mon avis

Ayant lu le tome 1, de Miroir et d’amour, il y a peu, j’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Blanche puisque ce tome-ci la met en lumière. Passer du siècle de Louis XIV à l’année 2010 n’est pas de tout repos pour la jeune Blanche qui a bien du mal à comprendre cette époque où les femmes ne sont plus chaperonnées, où les chevaux sont sous le capot et non plus devant le véhicule, où la télévision l’effraie et les blagues de Sébastien, celui qui l’a recueillie, la laisse souvent furieuse vu qu’elle ne les comprend pas.

Bref, entre humour et romance, histoire contemporaine et lointaine, cet opus est agréable à lire. C’est un bon feel good historique que je vous recommande pour le moral et la plume de ces deux auteurs.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, c’est encore Faun qui m’est venu à l’esprit avec leur magnifique chanson : Mit dem Wind

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Emily in Paris de Catherine Kalengula

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Emily in Paris de Catherine Kalengula

4e de couverture :

Je me trouve dans un taxi, et mon coeur bat si fort qu’il est prêt à exploser. Moi, Emily Cooper, je suis à Paris ! On a tous besoin de rêves pour exister, et le mien est en train de devenir réalité.
Oui mais voilà, lorsqu’on rêve aussi fort, il est juste impossible de s’arrêter. Les rues de Paris défilent sous mes yeux, avec des monuments plus splendides les uns que les autres. Et moi, je souris, je souris !
Pourtant, une partie de moi a peur. Peur de ne pas trouver ma place, ici. Peur que la réalité ne soit pas conforme à mon rêve…

 

Mon avis :

N’ayant pas vu cette série-télé, j’ai découvert le livre sans a priori aucun.

La plume de l’auteur est fraîche, humoristique et légère. L’histoire est romanesque, s’adresse aux jeunes et est présentée avec beaucoup d’humour. J’ai ri plus d’une fois sur les remarques préconçues sur les français…

extrait :

Et mon père a ajouté : « il paraît que les français se lavent seulement une fois par mois. » Mais rien n’aurait pu me décourager, pas même des odeurs corporelles.

Ce que j’ai aimé dans ce livre : toutes ces réflexions à l’américaine sur ce qui nous est normal à nous français, comme sur l’histoire du rez-de-chaussée :

extrait :

En France, le premier c’est le rez de chaussée. Du coup, le premier, c’est le deuxième et ainsi de suite.

C’est bizarre, je fais remarquer, perplexe.

Non, parfaitement logique, réplique-t-il.

Comment lui faire comprendre que ce qui peut paraître logique pour les uns ne l’est pas obligatoirement pour les autres ?

 

Ce qui m’a moins plu :

tout est à la première personne du singulier et au présent. Ce n’est pas la forme que je préfère lire. Le fond est simplet mais ça reste sympathique.

Une lecture pour les 15-20 ans, sans prise de tête. Amusant, ce livre nous montre Paris et les français à travers les yeux d’une américaine qui vient travailler en France.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Britney Spears - Baby One More Time 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu une pie parmi les paons-tome-3-Faux semblants de Madyline rose

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu une pie parmi les paons-tome-3-Faux semblants de Madyline rose

4e de couverture :

Avril 1949

Le cerveau de la célèbre organisation de malfaiteurs dit le Prisme court toujours. En l’absence de l'inspecteur Valentin Dubret et malgré l’épée de Damoclès au-dessus de la tête, Constance poursuit les recherches sur les secrets de sa famille.

Une invitation au domaine des Corbrac arrive à point nommé. Une réception est donnée en l’honneur du professeur Philippe Letarin. Ses amis et la fondation des explorateurs français sont présents pour célébrer son grand retour. La soirée se déroule dans une ambiance festive quand celle-ci prend une tournure inopinée. Les invités vont vivre un huis clos meurtrier…

 

Mon avis :

Bluffée ! Madyline Rose m’a bluffée avec ce 3e tome toujours aussi bien écrit, aussi cosy mystery ! Les deux premiers tomes avaient bien posé l’histoire et ses mystères, les personnages et leurs complexités et puis... bam ! La plume de l’auteur se joue du lecteur et lui fait vivre un de ces rebondissements... eh non, je ne spoilerai rien sauf que c’est du grand art, Madame Rose, car je n’ai rien vu venir ! Et j’adore ça ! Rares sont les livres qui me laissent pantoise !

Alors si vous aimez les livres style Agatha Christie, avec ce flegme so british, cette époque d’après guerre… venez à la rencontre de la plume de Madyline Rose !

Et pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Bing Crosby - Swinging On A Star

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Mes voisins les Goolz de Gary Ghislain

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Mes voisins les Goolz de Gary Ghislain

4e de couverture :

Quand Frank Goolz et ses filles, Ilona et Suzie, emménagent dans la maison voisine, Harold espère simplement que sa vie va devenir plus amusante. Mais chez les Goolz, des lampes s’allument sans raison et les objets bougent tout seuls… Et lorsque Ilona lui confie la Pierre des Morts, un objet magique très puissant, Harold sait que rien ne sera plus comme avant. Mais attention ! Mal utilisée, la Pierre peut se révéler très dangereuse. Et justement, les terreurs de l’école commencent à disparaître… Harold, sans le savoir, aurait-il réalisé ses désirs les plus sombres ?

Mes voisins les Goolz a reçu le prix Talent Cultura Jeunesse 2018 et le prix Dimoitou 2018.

 

Mon avis :

La plume de l’auteur est fluide, l’histoire est captivante avec son soupçon de surnaturel et les personnages sont super sympas.

Mention à Ilona qui m’a de suite fait penser à Mercredi Adams avec son style gothique et sa peur de rien. Elle ne se laisse pas faire, n’a pas la langue dans sa poche et sait apprécier les gens pour ce qu’ils ont à l’intérieur.

Je vais offrir ce livre a des enfants de 8-10 ans qui aiment lire, je sais qu’il va leur plaire.

Autre bonus : le héros, Harold est dans un fauteuil roulant. Et l’auteur nous montre la vie par sa yeux et j’ai trouvé cela intéressant. Le texte étant à la 1ere personne, Harold dit « je roule jusqu’au lit » et non « je marche ». Ce livre ouvre aussi les yeux des plus jeunes sur le handicap.

L’histoire est intéressante et je recommande vivement ce livre pour les pré-ados !

 

Évidemment, la musique qui me venait en tête lors des escapades d’Harold, Ilona et Suzie c’était : le générique - La Famille Addams

 

Voir les commentaires

3 tatouages sinon rien !

Publié le par Lara Lee Lou Ka

3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !
3 tatouages sinon rien !

Pour mes 50 ans, je me suis offert 3 tatouages… mais pas n’importe lesquels. Je voulais inscrire dans ma peau mon imaginaire et pour cela, une seule personne était capable de créer ces dessins : Lucie, ma géniale illustratrice. Elle a créé les 3 dragons représentant les gardiens de mon imaginaire : le premier veillant sur ma vie représentée par une clepsydre, le second sur la porte ouvrant sur les terres de mon imaginaire et le 3e jonglant avec les mondes que j’ai créés dans mes livres.

Pour graver ces merveilleux dessins sur ma peau, il me fallait un véritable artiste : Mitch, mon tatoueur a réalisé un véritable challenge en donnant vie aux dessins de Lucie et en les agrémentant d’ombrages qui les rendent aussi spéciaux.

3 dragons pour mes 50 ans, créés et tatoués en un an (de février 2021 à février 2022). Merci au Monde de Lam illustration et à Mitch pour avoir réalisé sur ma peau ce que j’avais en tête…

Page Facebook du Monde de Lam : CLIQUEZ ICI

N’hésitez pas à contacter Le Monde de Lam Illustration si vous avez un projet de tatouage ou de confier votre peau aux mains de Mitch si vous êtes dans le Gers !

Voir les commentaires

Lara Lee a lu du pardon à l'amour de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu du pardon à l'amour de Nathalie Brunal

4e de couverture :

Myrtille, 17 ans, se retrouve à la rue après avoir été chassée par ses parents. Recueillie par Mathilda qui la prend sous son aile, la jeune femme se construit, en tant qu'adulte et mère, auprès de la vieille dame.

Les années s'écoulent loin des tourments, mais le passé la rattrape quand elle promet à sa bienfaitrice de renouer avec ses parents.

Lorsqu’un drame se produit, elle s'enfuit en compagnie de Margaux, sa fille, pour échapper aux conséquences de ses actes.

Elles traverseront la France au volant d’une vieille Coccinelle en quête de la vérité. Un périple semé d'embûches les attend.

Myrtille retrouvera-t-elle ses parents ?

Leur pardonnera-t-elle d’avoir coupé les ponts ?
Montez en voiture et attachez vos ceintures, ce duo mère-fille vous entraînera dans une aventure remplie d’émotions. Entre rires et larmes, l’amour fera partie des bagages.

 

Mon avis :

En tant que grande fan des écrits de la reine du feel good, je ne pouvais pas rater ce petit dernier de Nathalie Brunal ! Je l’ai précommandé sans lire le 4e de couverture. Je fais confiance à la plume de l’auteur et je savais d’avance que j’allais apprécier cet opus.

Et je n’ai pas été déçue, bien au contraire.

Sans vouloir spoiler l’histoire, c’est un roman qui se déguste avec plaisir, un bon breuvage à la main, et un plaid sur les genoux… le must serait de pouvoir en plus se prélasser devant une flambée dans une grande cheminée.

Et si vous avez besoin d’espoir, d’amour, de rire… ne passez pas à côté de ce livre qui m’a beaucoup plu.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Nothing Else Matters (Metallica) : MOZART HEROES pour Mathilda, personnage omniprésent par son amour pour sa fille et sa petite fille de coeur. C’est la musique que j’aurai mis près du ruisseau…

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu la malédiction de la pierre noire de Romane Rose

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu la malédiction de la pierre noire de Romane Rose

4e de couverture :

Pour échapper à son avenir programmé, Alana accepte un poste de gouvernante sur l’île d'Elwiis sans se douter que le lointain passé télescopera son présent. Après dix terribles années, elle souhaite trouver la paix et se reconstruire. Confrontée à une communauté soudée, un séducteur entreprenant et une magicienne déjantée, le séjour qu’elle imaginait paisible se transforme en chaos. Sous l’emprise d’une ancienne légende vivace dans le cœur des habitants d’Elwiis, elle se dévouera pour sauver un enfant de l’indifférence destructrice de son père, elle bousculera ses plans, affrontera les démons du passé au risque d’y perdre le cœur et la vie.
La malédiction aura-t-elle raison de sa farouche détermination ?

Mon avis :

De tous les livres de Romane Rose que j’ai lus (et appréciés en grande fan que je suis de la plume de l’auteur), celui-ci revêt une aura particulière.

Oui c’est une romance, oui il y a toujours ce soupçon d’humour décalé que j’adore. Mais ce qui me touche est ce petit plus, cet enfant, Orwen, et son histoire compliquée, l’amour qu’il éprouve pour son père qui ne sait pas le lui rendre.

J’ai accroché de suite avec le personnage d'Alana, écorchée vive au passé tumultueux et douloureux que l’auteur ne révèle qu’à petites touches. Ainsi qu’avec celui d’Elwyn, qui ne sait s’il est le tiarna de cette île, le père d’Orwen, un homme qui doute... ou les trois à la fois.

Et que dire des personnages secondaires tellement ils ont leur importance car tout se joue sur une île où tous les habitants se connaissent. Une île où règnent les croyances ancestrales autant que les commérages car tout se sait sur une île…

Chaque personnage est à sa place, joue son rôle dans l’histoire... que ce soit le dragueur impénitent, la magicienne, la gouvernante… aucun d'eux n’est stéréotypé et tous ont leur importance dans ce huis clos sur cette île battue par les vents.

Et l’histoire… ce n’est pas une simple romance. Il y a le côté historique, les croyances, les légendes et les traditions irlandaises, et cette île qui à elle-seule mérite le détour. La plume de l’auteur nous la fait visiter, même sous une pluie battante !

Bref, j’ai apprécié hautement cette lecture jusqu’à la dernière ligne, et, au moment de refermer ce livre, une angoisse : ai-je un autre Romane Rose dans ma Pal ?

 

Pour accompagner ce retour de lecture, j’ai choisi rolling home de Santiano, non pas pour illustrer la romance de ce récit mais plutôt tout le côté historique sur les marins, les naufrageurs et les légendes irlandaises… et j'imagine bien Kieran et les autres habitués de la taverne la chanter en trinquant avec la bière de Doug. 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>