Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

livres lus en 2022

Lara Lee a lu Mes voisins les Goolz de Gary Ghislain

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Mes voisins les Goolz de Gary Ghislain

4e de couverture :

Quand Frank Goolz et ses filles, Ilona et Suzie, emménagent dans la maison voisine, Harold espère simplement que sa vie va devenir plus amusante. Mais chez les Goolz, des lampes s’allument sans raison et les objets bougent tout seuls… Et lorsque Ilona lui confie la Pierre des Morts, un objet magique très puissant, Harold sait que rien ne sera plus comme avant. Mais attention ! Mal utilisée, la Pierre peut se révéler très dangereuse. Et justement, les terreurs de l’école commencent à disparaître… Harold, sans le savoir, aurait-il réalisé ses désirs les plus sombres ?

Mes voisins les Goolz a reçu le prix Talent Cultura Jeunesse 2018 et le prix Dimoitou 2018.

 

Mon avis :

La plume de l’auteur est fluide, l’histoire est captivante avec son soupçon de surnaturel et les personnages sont super sympas.

Mention à Ilona qui m’a de suite fait penser à Mercredi Adams avec son style gothique et sa peur de rien. Elle ne se laisse pas faire, n’a pas la langue dans sa poche et sait apprécier les gens pour ce qu’ils ont à l’intérieur.

Je vais offrir ce livre a des enfants de 8-10 ans qui aiment lire, je sais qu’il va leur plaire.

Autre bonus : le héros, Harold est dans un fauteuil roulant. Et l’auteur nous montre la vie par sa yeux et j’ai trouvé cela intéressant. Le texte étant à la 1ere personne, Harold dit « je roule jusqu’au lit » et non « je marche ». Ce livre ouvre aussi les yeux des plus jeunes sur le handicap.

L’histoire est intéressante et je recommande vivement ce livre pour les pré-ados !

 

Évidemment, la musique qui me venait en tête lors des escapades d’Harold, Ilona et Suzie c’était : le générique - La Famille Addams

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu du pardon à l'amour de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu du pardon à l'amour de Nathalie Brunal

4e de couverture :

Myrtille, 17 ans, se retrouve à la rue après avoir été chassée par ses parents. Recueillie par Mathilda qui la prend sous son aile, la jeune femme se construit, en tant qu'adulte et mère, auprès de la vieille dame.

Les années s'écoulent loin des tourments, mais le passé la rattrape quand elle promet à sa bienfaitrice de renouer avec ses parents.

Lorsqu’un drame se produit, elle s'enfuit en compagnie de Margaux, sa fille, pour échapper aux conséquences de ses actes.

Elles traverseront la France au volant d’une vieille Coccinelle en quête de la vérité. Un périple semé d'embûches les attend.

Myrtille retrouvera-t-elle ses parents ?

Leur pardonnera-t-elle d’avoir coupé les ponts ?
Montez en voiture et attachez vos ceintures, ce duo mère-fille vous entraînera dans une aventure remplie d’émotions. Entre rires et larmes, l’amour fera partie des bagages.

 

Mon avis :

En tant que grande fan des écrits de la reine du feel good, je ne pouvais pas rater ce petit dernier de Nathalie Brunal ! Je l’ai précommandé sans lire le 4e de couverture. Je fais confiance à la plume de l’auteur et je savais d’avance que j’allais apprécier cet opus.

Et je n’ai pas été déçue, bien au contraire.

Sans vouloir spoiler l’histoire, c’est un roman qui se déguste avec plaisir, un bon breuvage à la main, et un plaid sur les genoux… le must serait de pouvoir en plus se prélasser devant une flambée dans une grande cheminée.

Et si vous avez besoin d’espoir, d’amour, de rire… ne passez pas à côté de ce livre qui m’a beaucoup plu.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Nothing Else Matters (Metallica) : MOZART HEROES pour Mathilda, personnage omniprésent par son amour pour sa fille et sa petite fille de coeur. C’est la musique que j’aurai mis près du ruisseau…

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu la malédiction de la pierre noire de Romane Rose

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu la malédiction de la pierre noire de Romane Rose

4e de couverture :

Pour échapper à son avenir programmé, Alana accepte un poste de gouvernante sur l’île d'Elwiis sans se douter que le lointain passé télescopera son présent. Après dix terribles années, elle souhaite trouver la paix et se reconstruire. Confrontée à une communauté soudée, un séducteur entreprenant et une magicienne déjantée, le séjour qu’elle imaginait paisible se transforme en chaos. Sous l’emprise d’une ancienne légende vivace dans le cœur des habitants d’Elwiis, elle se dévouera pour sauver un enfant de l’indifférence destructrice de son père, elle bousculera ses plans, affrontera les démons du passé au risque d’y perdre le cœur et la vie.
La malédiction aura-t-elle raison de sa farouche détermination ?

Mon avis :

De tous les livres de Romane Rose que j’ai lus (et appréciés en grande fan que je suis de la plume de l’auteur), celui-ci revêt une aura particulière.

Oui c’est une romance, oui il y a toujours ce soupçon d’humour décalé que j’adore. Mais ce qui me touche est ce petit plus, cet enfant, Orwen, et son histoire compliquée, l’amour qu’il éprouve pour son père qui ne sait pas le lui rendre.

J’ai accroché de suite avec le personnage d'Alana, écorchée vive au passé tumultueux et douloureux que l’auteur ne révèle qu’à petites touches. Ainsi qu’avec celui d’Elwyn, qui ne sait s’il est le tiarna de cette île, le père d’Orwen, un homme qui doute... ou les trois à la fois.

Et que dire des personnages secondaires tellement ils ont leur importance car tout se joue sur une île où tous les habitants se connaissent. Une île où règnent les croyances ancestrales autant que les commérages car tout se sait sur une île…

Chaque personnage est à sa place, joue son rôle dans l’histoire... que ce soit le dragueur impénitent, la magicienne, la gouvernante… aucun d'eux n’est stéréotypé et tous ont leur importance dans ce huis clos sur cette île battue par les vents.

Et l’histoire… ce n’est pas une simple romance. Il y a le côté historique, les croyances, les légendes et les traditions irlandaises, et cette île qui à elle-seule mérite le détour. La plume de l’auteur nous la fait visiter, même sous une pluie battante !

Bref, j’ai apprécié hautement cette lecture jusqu’à la dernière ligne, et, au moment de refermer ce livre, une angoisse : ai-je un autre Romane Rose dans ma Pal ?

 

Pour accompagner ce retour de lecture, j’ai choisi rolling home de Santiano, non pas pour illustrer la romance de ce récit mais plutôt tout le côté historique sur les marins, les naufrageurs et les légendes irlandaises… et j'imagine bien Kieran et les autres habitués de la taverne la chanter en trinquant avec la bière de Doug. 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu de miroir et d'amour de Jc Staignier et Julie-Anne Bastard

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu de miroir et d'amour de Jc Staignier et Julie-Anne Bastard

4e de couv :

 

Que feriez-vous si, lors d'une visite au château de Versailles, vous traversiez un miroir et atterrissiez à la cour du Roi Soleil ?


Jeune professeure de mathématiques, Emma Langanay s’est laissé convaincre par sa collègue d’accompagner une visite au château de Versailles. Quand deux élèves s’éloignent du groupe, Emma part à leur recherche. Alors qu’elle parcourt la galerie des Glaces, une mélodie et des voix lui parviennent. La surface d’un miroir s’illumine…
Emma se retrouve transportée plus de trois cents ans plus tôt  : en 1680, à la cour du Roi Louis XIV. Heureusement, elle rencontre Blanche et surtout son charmant frère le comte Tristan de Vaudreuil, dont les yeux bleus ne laissent pas Emma indifférente…

 

Mon avis :

 

Je connais la plume de Jc Staignier pour avoir lu les demoiselles de Castle Dark, premier tome de sa saga historique le destin des cœurs perdus ( les autres tomes attendent sagement dans ma PAL). Et vu que j’apprécie sa plume, je n’ai même pas regardé le 4e de couv. Et pourtant ça ne pouvait que me plaire : historique ( période de Louis XIV), voyage dans le temps et romance entre un noble de l’ancien temps et une prof de maths d’aujourd’hui… tout ceci ne peut que donner envie. Mais quand j’aime une plume, je fonce tête baissée. Je fais confiance à l’auteur. Et je n’ai pas été déçue, bien au contraire !

Je ne me suis pas ennuyée, à dire vrai, j’ai même dévoré ce roman qui se lit facilement tellement les plumes des deux auteurs sont fluides.

J’ai aimé le choc des deux époques ( entre autres quand Tristan se demande ce qu’est un tampon). Le récit m’a emportée vers les films style Angélique, Marquises des Anges, quand elle rencontre Louis XIV. Et mon imaginaire a automatiquement donné le visage de Galabru à Bontemps.

J’ai beaucoup aimé ce premier opus ainsi que la fin...plus qu’ouverte...et oh bonheur, il y a une suite, qui est déjà au chaud dans ma PAL.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi FAUN - Diese kalte Nacht.

Ce groupe a toujours le don de me projeter dans le temps par leur musique aux anciennes consonances.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Cupidonetmoi.com d'Isabelle-Marie d'Angèle

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Cupidonetmoi.com d'Isabelle-Marie d'Angèle

4e de couverture :

Un orage éclate et l'application Cupidonetmoi.com déraille !

Malicieuse, elle décide de se mêler de la vie amoureuse de Léandre et Léonie.

Lui est agriculteur et ne pense qu'à ses vaches, surtout à Rosalie, SA vache qui le surveille de près. Elle est coiffeuse, n'aime pas la ferme et craint les animaux.

Rien n'aurait dû les rapprocher sauf si l'application taquine s'en mêle.

Dans ce village rural où tout le monde se connaît, s'apprécie, s'entraide mais aussi s'espionne, Léandre et Léonie vont se découvrir sous le regard goguenard des voisins et l'œil acéré de Rosalie qui n'hésite pas à lancer son avis d'un mugissement retentissant.

Mon avis :

Je découvre la plume d’Isabelle-Marie d’Angèle avec ce feel good qui m’a vraiment plu. Quand j’ai lu le résumé, je me suis dit malicieusement « tiens, une certaine émission a dû inspirer l’auteur ». Mais j’ai été bluffée par la fraîcheur de cette plume qui m’a fait tour à tour rire ou me serrer la gorge. Évidemment, mon personnage préféré est… Rosalie, of course !

Autre point positif : ce livre montre qu’à la campagne, dans un petit village, la vie peut être sympa et la citadine que je suis doit le reconnaître.

En résumé : vous avez besoin de dépaysement, de rire, et de vous vider la tête… lisez ce livre. En tout cas c’est un bon feel good qui m’a mis du baume au coeur.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi you’re beautiful de James Blunt ( toujours mon petit clin d’œil sur ce qui a pu inspirer l’auteur).

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le miracle de Corbin Wale de Roan Parrish

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le miracle de Corbin Wale de Roan Parrish

4e de couverture :

 

Il y a un mois, la vie d'Alex Barrow a implosé ; partenaire, maison, boulot, tout a disparu en quarante-huit heures. Mais parfois, quand tout s'écroule, il suffit d’y croire. Aujourd'hui, Alex est de retour dans sa ville natale du Michigan, ouvrant enfin la boulangerie dont il a toujours rêvé.

Corbin Wale est un mec bizarre. Du moins, c'est ce qu'il a entendu dire toute sa vie. Il sait qu'il est à part, dans son monde imaginaire, mais les choses qu'il ressent sont très réelles. Tout comme la raison pour laquelle il ne pourra jamais être avec Alex Barrow. Même si Alex est tout ce qui l'a toujours fait rêver. Même si, peut-être, Corbin est aussi ce qui fait rêver Alex.

Quand Corbin commence à travailler dans la boulangerie, Alex et lui ne peuvent nier plus longtemps leur attirance. Tandis que la saison des vacances exerce sa magie, Corbin va devoir ses peurs pour qu’enfin ils puissent obtenir ce qu’ils ont toujours désiré.

Mon avis :

 

Je découvre la plume de Roan Parrish avec cet opus et j’ai accroché avec son style dès les premiers mots. Je me suis attachée à cet être fragile et incompris, cet artiste un peu paumé qu’est Corbin Wale. Tout en lui est sincérité et cela lui donne un air adorable auquel Alex, protecteur s’il en n’est, ne pouvait que craquer. Pourtant Alex n’était revenu dans sa ville natale que pour se mettre au vert après une fin de relation et la perte de son emploi. Mais la vie a fait qu’il est resté, qu’il a rencontré Corbin et qu’il n’a plus voulu partir.

J’ai aimé cette histoire d’amour M/M pour sa beauté et sa sensibilité. La séduction par la pâtisserie est une chose qui m’a fait sourire mais de tendresse car j’ai trouvé cela vraiment craquant. Les croyances de Corbin, sa fragilité, sa sensibilité en font un être à part, qu’on a envie de protéger.

Un très beau livre. Une belle histoire d’amour.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Mylène Farmer - devant soi qui me fait penser à Corbin.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu L'enfer est au paradis de Catherine J.Mottier

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu L'enfer est au paradis de Catherine J.Mottier

4e de couverture :

 

Fin des années 70, ils étaient jeunes et vénéraient un ange de lumière, priant et dansant lors de cérémonies spirituelles extravagantes, des rites qui prirent fin brutalement, une communauté hippie oubliée. Jusqu'à ce que, Maryline, trente ans plus tard, en aménageant dans une maison au dernier étage sordide, découvre une trace écrite de son fondateur.
Pourquoi les précédents propriétaires ont-ils quitté précipitamment leur domicile en y abandonnant des meubles? Quels sombres secrets cache la mansarde? Un policier, Sébastien Garnier, acceptera de l'aider.
Une enquête vertigineuse à travers les époques où chaque mystère en appelle un autre : une artiste peintre de tableaux mystiques dont l'existence semble avoir été gommée, le destin tragique d'un prêcheur obsédé par le diable, une communauté religieuse aspirant à créer un paradis terrestre dans leur village et une vague de disparitions et morts suspectes. Et si l'enfer était au paradis?

 

Mon avis :

 

Je connais la plume talentueuse de Catherine J.Mottier pour avoir lu Bicéphale, son précédent roman qui m’avait bien plu.

Cet opus est encore meilleur. Il faut juste laisser le temps à l’auteur de brosser le tableau, ô combien complexe dans sa simplicité avec tous ces personnages vivant aux mêmes endroits mais à des époques distinctes.

Avec de petites touches de mystère, Catherine Mottier va emporter son lecteur vers de multiples situations qui se mêlent et s’entremêlent jusqu’au dénouement final… du grand Art !

Un livre à lire, assurément !

Pour accompagner ce retour de lecture, je ne pouvais choisir autre chose qu’Équinoxe 5 de Jean Michel JARRE, musique évoquée plus d‘une fois dans ce roman.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu George est vexé de Valérie Andrieux

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu George est vexé de Valérie Andrieux

J'ai découvert la plume de Valérie Andrieux avec ce recueil, gagné lors d'un concours, qui regroupe des histoires très différentes. J'ai aimée celle sur les pharaons avec son originalité de la vie après la mort, et celle des chaudoudoux de Zoé qui traite avec douceur de la séparation des parents. 

Mon seul regret est que ce recueil ne soit pas en écriture dite de confort car mes "vieux" yeux ont du mal à se concentrer quand les caractères sont trop petits. J'espère que les enfants qui le liront là où je vais aller le donner auront plus de plaisir à le lire car ils auront de meilleurs yeux . 

Pour illustrer ce retour de lecture j'ai choisi the Police dont la chanson De Do Do Do, De Da Da Da résonnait dans ma tête à la lecture des chaudoudoux de Zoé. 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu La Meute de Chânais - tome 9 - Duncan, l'accusation de Ysaline Fearfaol

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu La Meute de Chânais - tome 9 - Duncan, l'accusation de Ysaline Fearfaol

4e de couverture

 

La meute de Chânais, une meute pas comme les autres…

Il est craint et respecté par les siens. C’est un guerrier, un druide, un Alpha, un Seigneur…
Il s’est forgé dans le sang et la douleur.
Il a sacrifié son avenir pour en donner un aux siens.
Aujourd’hui, il est accusé de trahison envers Avalon en raison de sa liaison interdite avec la Dame du Lac.
La sentence pour un tel crime est la mort.

Mais il est Duncan de Chânais, et il ne se rendra pas sans se battre…

 

DERNIER TOME DE LA SÉRIE !

Mon avis :

 

Comme il est difficile de tourner la dernière page et laisser là des personnages hauts en couleur qu’on apprend à aimer tout au long d’une saga…

J’ai flashé dès le premier tome sur les loups de cette meute, tour à tour charmeurs, blagueurs ou bagarreurs…

Chacun a son charme, ses défauts et son âme sœur.

Tout comme Aurore Aylin pour le dernier tome des Kergallen, Ysaline Fearfaol a choisi de mettre en exergue ses deux personnages phares : Duncan et Ysolda.

Omniprésents à chaque tome de la saga, les deux amoureux n’avaient pas été mis en lumière avec autant d’intensité. L’auteur leur offre ce cadeau dans cet ultime tome qui m’a plu, tout autant que les précédents, si ce n’est plus car c’est le dernier.

 

Je ne veux pas spoiler sur ce tome, comme je n’ai jamais spoiler sur les précédents. Une saga, ça se lit, ça s’apprécie dans sa totalité…

 

Mais si vous voulez aller à la rencontre de l’imaginaire immense d’Ysaline Fearfaol, tentez l’aventure. Attention, vous risquez de vite devenir «à crocs...de loups» …

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi ma chanson préférée de Faun dont la musique me fait penser à Avalon… :  Federkleid

 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu un conte d'une nuit d'hiver de Ludovic Metzker

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu un conte d'une nuit d'hiver de Ludovic Metzker

4e de couverture :

Il existe plusieurs contes et légendes concernant l’histoire de Noël et nous pensons toutes les connaître depuis longtemps. Vraiment toutes ?


"À la veille de la fête de Noël, Hudson, un célèbre flibustier, a fait l’acquisition d’une sublime boîte en bois ornée de pierres précieuses lors de son dernier voyage sur l’île d’Abeltonn. Alors qu’il s’apprête à l’ouvrir devant ses amis marins, un vieil homme vêtu d’un châle rouge le met en garde : cette dernière ne doit surtout pas être ouverte avant le 25 decembris. Selon le vieil homme, la boîte renfermerait un terrible secret. Hudson et ses amis pensaient tout savoir sur les origines de Noël. Ensemble, ils vont découvrir la véritable signification de ce jour de fête."

Mon avis :

Une boîte pour les gouverner tous et dans les ténèbres les lier…

Ludovic Metzker nous propose ici un conte revisitant noël et ses légendes. C’est savamment orchestré et joliment bien écrit. Je n’ai pu malgré tout m’empêcher de penser qu’il y a quelque chose de Tolkien dans cet écrit metzkerien.

Une bien belle histoire à faire frissonner, et non de froid, en ces temps hivernaux.

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Metallica - Carol of the Bells dont le rythme s’accorde bien avec ce conte de Noël.

 

Voir les commentaires

<< < 1 2