Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

romance historique

Lara Lee a lu de miroir et d'espoir de Julie Anne Bastard et Jc Staignier

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu de miroir et d'espoir de Julie Anne Bastard et Jc Staignier

4e de couverture

Blanche refuse d’épouser l’odieux duc de Poitiers comme le roi Louis XIV l’exige. Dans un acte irréfléchi, elle pose sa main sur la surface illuminée d’un miroir qui, elle le sait, la transportera trois cents ans plus tard, en 2010  !
Sébastien, le chef de la sécurité du château de Versailles, est abasourdi. Lui qui parle tous les jours au portrait de la fascinante Blanche de Vaudreuil, la voilà désormais en chair et en os devant lui. Lorsqu’il propose à la jeune femme de l’accueillir chez lui, il ne s’attendait pas à un tel raz-de-marée ! L’intrépide et capricieuse Blanche bouscule ses habitudes au point que leur cohabitation s'annonce explosive...

 

Mon avis

Ayant lu le tome 1, de Miroir et d’amour, il y a peu, j’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Blanche puisque ce tome-ci la met en lumière. Passer du siècle de Louis XIV à l’année 2010 n’est pas de tout repos pour la jeune Blanche qui a bien du mal à comprendre cette époque où les femmes ne sont plus chaperonnées, où les chevaux sont sous le capot et non plus devant le véhicule, où la télévision l’effraie et les blagues de Sébastien, celui qui l’a recueillie, la laisse souvent furieuse vu qu’elle ne les comprend pas.

Bref, entre humour et romance, histoire contemporaine et lointaine, cet opus est agréable à lire. C’est un bon feel good historique que je vous recommande pour le moral et la plume de ces deux auteurs.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, c’est encore Faun qui m’est venu à l’esprit avec leur magnifique chanson : Mit dem Wind

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu de miroir et d'amour de Jc Staignier et Julie-Anne Bastard

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu de miroir et d'amour de Jc Staignier et Julie-Anne Bastard

4e de couv :

 

Que feriez-vous si, lors d'une visite au château de Versailles, vous traversiez un miroir et atterrissiez à la cour du Roi Soleil ?


Jeune professeure de mathématiques, Emma Langanay s’est laissé convaincre par sa collègue d’accompagner une visite au château de Versailles. Quand deux élèves s’éloignent du groupe, Emma part à leur recherche. Alors qu’elle parcourt la galerie des Glaces, une mélodie et des voix lui parviennent. La surface d’un miroir s’illumine…
Emma se retrouve transportée plus de trois cents ans plus tôt  : en 1680, à la cour du Roi Louis XIV. Heureusement, elle rencontre Blanche et surtout son charmant frère le comte Tristan de Vaudreuil, dont les yeux bleus ne laissent pas Emma indifférente…

 

Mon avis :

 

Je connais la plume de Jc Staignier pour avoir lu les demoiselles de Castle Dark, premier tome de sa saga historique le destin des cœurs perdus ( les autres tomes attendent sagement dans ma PAL). Et vu que j’apprécie sa plume, je n’ai même pas regardé le 4e de couv. Et pourtant ça ne pouvait que me plaire : historique ( période de Louis XIV), voyage dans le temps et romance entre un noble de l’ancien temps et une prof de maths d’aujourd’hui… tout ceci ne peut que donner envie. Mais quand j’aime une plume, je fonce tête baissée. Je fais confiance à l’auteur. Et je n’ai pas été déçue, bien au contraire !

Je ne me suis pas ennuyée, à dire vrai, j’ai même dévoré ce roman qui se lit facilement tellement les plumes des deux auteurs sont fluides.

J’ai aimé le choc des deux époques ( entre autres quand Tristan se demande ce qu’est un tampon). Le récit m’a emportée vers les films style Angélique, Marquises des Anges, quand elle rencontre Louis XIV. Et mon imaginaire a automatiquement donné le visage de Galabru à Bontemps.

J’ai beaucoup aimé ce premier opus ainsi que la fin...plus qu’ouverte...et oh bonheur, il y a une suite, qui est déjà au chaud dans ma PAL.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi FAUN - Diese kalte Nacht.

Ce groupe a toujours le don de me projeter dans le temps par leur musique aux anciennes consonances.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu L'empreinte du passé de Ninon Amey

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu L'empreinte du passé de Ninon Amey

4e de couverture :

 

Camille est une jeune infirmière qui partage son temps entre son travail à l’hôpital et ses visites à ses grands-parents : Émile, qui vit seul dans son petit appartement, et Suzanne, atteinte de la maladie d’Alzheimer et placée dans un centre adapté. À la mort de cette dernière, Camille se voit remettre un journal intime par son grand-père. La voilà alors plongée en 1919, dans la vie d’une certaine Jeanne.

Bien qu’un siècle les sépare, la similitude entre la vie des deux jeunes femmes est troublante et, en quelques mois, l’existence de Camille se voit totalement bouleversée : belles rencontres, chagrins, révélation de secrets de famille… 


 

Qui est vraiment Jeanne ? Camille réussira-t-elle à se libérer du poids des secrets qu’elle porte sans même le savoir ?

Mon avis

 

Je continue de découvrir la belle plume de Ninon Amey avec cet opus qui se partage entre le quotidien de Camille, infirmière aujourd’hui et Jeanne, infirmière des années 20.

Ce chassé croisé à travers deux générations de femmes ayant la même vocation médicale et le même parcours amoureux est addictif et je l’ai lu très rapidement.

Un très beau roman à découvrir.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi The Skye Boat Song Lyric - bande originale d’Outlander.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le défi d'Apolline de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le défi d'Apolline de Nathalie Brunal

4e de couverture :

 

1898. Apolline, jeune fille de la bonne société canadienne, est en âge de se marier. Mais à 22 ans, elle ne cesse d’évin­cer les prétendants que lui présentent ses parents. Une ré­volte que n’admet pas sa mère…

 

Quand celle-ci apprend qu’une cousine, enceinte et mère de deux jeunes enfants, vient de perdre son mari dans l’éboule­ment d’une mine, elle est persuadée de tenir le chantage qui fera plier Apolline : se marier ou partir aider cette cousine qu’elle ne connaît pas.

 

À la surprise générale, Apolline quitte son quotidien pour les contrées lointaines du grand Ouest. Elle qui n’a connu que le confort feutré de son hôtel particulier découvre la ru­desse d’un monde encore sauvage. Et si cette épreuve était l’occasion pour elle de se réapproprier son destin, et pour­quoi pas de croiser l’amour ?

 

Mon avis

 

Fan de la plume de Nathalie Brunal et de son héroïne poissarde prénommée Anna, je suis allée à la rencontre d’Apolline sans crainte aucune de ne pas apprécier l’aventure. Et, comme d’habitude, je me suis régalée car Nathalie Brunal sait emporter son lecteur vers son univers. J’ai donc voyagé aux côtés d’Apolline vers le Grand Ouest où l’attendait sa petite cousine. L’arrivée d’Apolline est truculente car la jeune fille de la ville qui n’a jamais rien fait de ses dix doigts est confrontée à une vie rudimentaire où il faut tout faire soi-même. Faire le pain ou traire les vaches sont quelques uns des défis que la jeune fille a dû relever, non sans panache tout de même. Et il y a Jack… celui qui réussit à faire battre son cœur. Bien loin des jeunes hommes empruntés qu’Apolline a toujours côtoyés, Jack a cette simplicité qui lui plaira.

Bref, cet excellent roman historique signé Nathalie Brunal est un petit bijou qui faut déguster absolument !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Celtic Woman - When You Go

 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Résisterez-vous de Romane Rose

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Résisterez-vous de Romane Rose

4e de couverture

 

« Vous vous marierez, ma fille ! »Par ces mots, le comte de Brookfields scelle l’avenir d’Esmée et impose à sa fille ainée l’impensable : un mariage avec Percy Stanton, le très puissant duc de Dartford. Alors que son cœur bat pour Andrew, l’homme de ses rêves, le destin de la jeune fille bascule. Après une cruelle désillusion, elle se résigne et rejoint le château de Dartford pour y vivre aux côtés de Percy et accomplir la seule ambition de son époux : donner à son nom une descendance. Commence alors une étrange relation émaillée de secrets, de jalousie, de rivalités jusqu’au point de non-retour. Percy et Esmée trouveront-ils la force d’affronter leurs peurs pour repousser les fantômes du passé et s’accorder un avenir serein?

 

Mon avis

 

Ce n’est pas le premier livre que je lis de Romane Rose et ce ne sera pas le dernier ! J’aime la plume de l’auteur et chacun de ses livres m’a plu. Celui-là ne fait pas exception. Bien que ce ne soit qu’une romance, quand elle est narrée par Romane Rose, elle prend une autre dimension..et je l’ai dévorée. N’en déplaise aux féministes, je suis de la #teamPercy !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Scorpions - Follow Your Heart que je dédie à Esmée.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu comme une aurore dans la brume de Aurélie Depraz

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu comme une aurore dans la brume de Aurélie Depraz

4e de couverture

 

Sørjevik, Norvège, 871

Haakon est furieux. Son jarl et meilleur ami, Loken, lui a imposé de s’occuper de la captive qu’ils ont repêchée en pleine mer du Nord jusqu’à ce qu’ils aient pu obtenir sa rançon. Or, la naufragée refuse de décliner son identité et sa beauté éveille en lui autant de souvenirs douloureux que son caractère l’insupporte.
L’hiver approche. Si elle ne parle pas maintenant, toute tentative de rançonnage sera reportée et il devra la surveiller jusqu’au printemps. Et ça, c’est strictement hors de question. Parce qu’elle est intenable, caractérielle et… aussi désirable qu’interdite.
Quant à la jeune femme, elle semble bien décidée à ne pas lui rendre la tâche facile, à bien plus d’un égard…

Un voyage au cœur des fjords du Rogaland, au temps des grandes expéditions vikings, des guerres entre clans et royaumes scandinaves et de l’exploration maritime des nouvelles voies du nord.

 

Mon avis

 

Comme une aurore dans la brume est le le 5e roman que je lis d’Aurélie Depraz et comme à chaque fois, sa plume m’a fait rêver.

J’ai aimé la découverte et l’immersion totale dans la vie viking aux côtés d’Aélis, bien plus que la romance entre la jeune femme et le bel Haakon. Un beau travail historique, et la toile de fond est tellement bien peinte qu’on se croirait dans les froids paysages de la Norvège.

Bravo à l’auteur pour sa facilité à transporter son lecteur dans le temps et l’espace. Merci pour cette belle découverte de la Norvège au 9e siècle.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Santiano - Mädchen von Haithabu que j’aurai bien entendu résonner le long de ce récit.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu L'amour, la mer, le fer et le sang de Aurélie Depraz

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu L'amour, la mer, le fer et le sang de Aurélie Depraz

4e de couverture

 

Côtes danoises, hiver 865
Sven aime la mer. Il aime les raids, il aime les femmes, il aime son peuple et l’aventure mais... depuis peu, il se prend à rêver de semailles et de moissons, de terres et de cultures et, pourquoi pas, d'une femme, d’un foyer, d’une famille.
Une grande expédition est prévue au printemps. Les rives anglo-saxonnes. Cela tombe bien ! Il paraît que leurs femmes sont belles et leurs terres fertiles. C’est décidé : il en sera. Une épouse, une ferme, un commerce florissant vers le Jutland, et à lui le bonheur d’une vie nouvelle !
Mais quand on n’est rien d’autre, aux yeux de la femme de ses rêves, qu’un païen, un barbare, un envahisseur aux mœurs cruelles... quand on est l’amant d’une femme jalouse et le sujet d’un roi cupide... l’entreprise s’annonce difficile !
L'histoire d'un amour improbable au temps des grandes invasions vikings.

 

Mon avis

 

Je ne connais pas l’histoire viking mais j’aime la plume d’Aurélie Depraz. Après avoir lu « Indomptable Aquitaine » et « Shaena », j’ai ouvert cette romance sans lire le 4e de couverture et je n’ai pas été déçue. L’auteur à l’art et la manière de me transporter à l’époque choisie auprès de ses personnages. Les descriptions sont tellement bien faites, sans être lourdes ou de trop, que je peux voir les paysages décrits comme si j’y étais. Quand à la romance en elle même, bien que n’étant pas fan de ce genre littéraire, j’avoue que l’auteur maîtrise bien le sujet et j’accroche de suite.

A l’instar de Juliette Benzoni, grand auteur de romances historiques, Aurélie Depraz écrit de formidables histoires qui me font voyager et se classe dorénavant dans les auteurs dont je lirai tous les livres.

 

Pour ce retour de lecture j’ai choisi Faun - 2 Live Lass uns ziehn mit dem Wind

 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Shaena de Aurélie Depraz

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Shaena de Aurélie Depraz

4e de couverture

 

Extrême nord de l’Ecosse, 1214

Quand Connor revient à CastleWhite après neuf ans d’absence, c’est pour constater que les desseins de son père, le seigneur de Caithness, n’ont pas changé à son égard : quoique grabataire et alcoolique, il n’a pas renoncé à le contraindre à épouser la fille de leur pire ennemi : le jarl des Orcades. Une Scandinave ! Quand tout le monde sait que c’est à ces chiens de Vikings qu’on doit la mort de Tormond !

Connor est catégorique. S’il doit se marier un jour, ce sera avec une Ecossaise. Jamais il n’épousera cette sauvageonne dont il a gardé le souvenir, une gamine d’à peine dix ans, maigre, plate et farouche.
Peu importe qu’elle ait grandi, peu importe sa beauté, ce que leurs pères peuvent comploter. Peu importe qu’il soit devenu homme, peu importe qu’elle soit devenue femme. Rien ni personne ne le fera changer d’avis.
Pas même elle.

 

Mon avis

 

C’est le 2e livre que je lis de cet auteur et la plume d’Aurélie Depraz m’a transportée en Écosse. J’ai foulé ce sol rude et sauvage où résonne le gaélique, où les hommes sont de fiers guerriers et où les femmes ont également de fortes personnalités. L’histoire de Connor et Shaena est en effet une romance, mais pas que. On y voit aussi les dissensions entre les hommes du nord et les highlanders. L’auteur distille avec soin beaucoup de vérités historiques tout en y incorporant ses propres créations. Tout ceci fait de cet opus une très belle romance historique que j’ai dévorée en quelques heures à peine.

Pour continuer à rêver de ces hautes terres sauvages, l’auteur propose même à la fin de son livre de visiter son site qui vous explique les dessous de l’histoire, des vidéos vous montrant la beauté des paysages qu’elle vous a décrit… Bref, non seulement Aurélie Depraz fait rêver son lecteur par ses écrits mais elle continue d’instiller sa magie à travers ses articles sur son site.

Si vous en connaissez pas cet auteur : Foncez ! Que vous soyez ou non amoureux de l’Écosse, ce livre est un beau voyage !

 

Pour illustrer ce retour de lecture, je n’ai rien trouvé de mieux que des musiques écossaises…

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Le Destin des coeurs perdus, tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark de JC Staignier

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Le Destin des coeurs perdus, tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark de JC Staignier

4e de couverture

 

Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?

 

Mon avis

 

Grande fan de sagas historiques, je n’en lis quasiment plus. Jusqu’à ce livre de JC Staignier qui, à ma grande joie, m’a fait éprouver le même engouement dans la découverte de ses écrits que j’en eu, il y a bien longtemps, pour Juliette Benzoni.

Avec la même verve et la même rigueur historique, l’auteur nous emporte dans cette fin de quatorzième siècle en Angleterre sous le règne de Richard II.

Autant l’histoire de cette famille pas comme les autres m’a plu, autant j’ai « craqué » pour la jeune Aelis, benjamine de la famille qui n’a pas la langue dans sa poche.

Romance il y a également puisque si l’une des sœurs trouve le grand amour, il en est pas de même pour ses aînées.

Plusieurs fois émue au point de sentir poindre les larmes, j’ai aussi éclaté de rire à certains moments.

La plume de l’auteur est riche et vraie. Elle a su, en tout cas, convaincre l’ancienne étudiante en histoire que je suis.

Je lirai la suite évidemment !

 

Pour illustrer ce retour, la ritournelle de Jean-Jacques Goldman - Tournent les violons s’est imposée d’elle même.

 

Voir les commentaires