Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

thriller

Lara Lee a lu le tueur aux lys de Florence Jouniaux

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le tueur aux lys de Florence Jouniaux

4e de couverture

Le 36, rue du Bastion est sur les dents : le PDG d’un grand groupe vient de mourir, sans doute d’une crise cardiaque, mais un deuxième décès dans les mêmes circonstances, ainsi que les recherches approfondies du légiste, laissent supposer qu’il s’agit d’un crime d’écologiste, et vraisemblablement pas le dernier… Une longue enquête attend la commissaire Mareuil et ses collaborateurs… Réussiront-ils à appréhender le mystérieux tueur aux lys ? Et qu’en pense l’opinion publique ?

 

Mon avis :

J’ai la chance incroyable de lire les manuscrits de Florence Jouniaux avant qu’elle ne les publie. J’ai cet honneur d’être un de ces bêtas lecteurs. J’aime sa plume fluide et addictive ainsi que tous ses récits quel que soit le genre…

Et le tueur au lys est un de mes coups de coeur 2021… sinon LE coup de coeur de cette année, vu que cette dernière n’est pas terminée, je n’ose m’avancer plus dans mon assertion.

Ce thriller écolo est rondement mené. L’auteur ne nous donne pas seulement le point de vue du tueur mais également les réactions de citoyens lambda. La question écologique est bien posée et ce récit peut faire réfléchir tout un chacun sur la notion d’éco-responsabilité.

L’auteur dépeint avec réalisme la complexité de l’être humain à travers différents personnages qui, pour le bien de la planète, vont jusqu’à tuer ceux qui la détruisent. Ainsi que ceux qui, sous prétexte d’être en accord avec le mobile des meurtres, soutiennent ces tueurs.

La question est posée : Doit-on en arriver à de telles extrémités pour que les gens changent ? Dans ce livre, les meurtres ont des impacts positifs sur les actions de personnes qui, à la base, n’étaient pas spécialement écolos. Que ce soit le couple d’enseignants ou la famille d’agriculteurs, on sent que ce meurtrier a une influence positive sur eux. Ils en arrivent à cautionner son mobile même s’ils n’approuvent pas sa méthode. Ce qui rend humain ce tueur est qu’il ne tue que pour sauver la Terre qu’il voit en danger. A moins que ce soit pour masquer un autre meurtre ? Même si on pense connaître tous les mobils du tueur, il n’en demeure pas moins un doute sur cette dernière question.

Enfin, si ce livre est original, il envoie surtout un message : il peut faire prendre conscience aux lecteurs que ce sont les gestes du quotidien qui peuvent sauvegarder la Terre et que si l’argent ne polluait pas les neurones des dirigeants et des plus riches, la planète risquerait bien moins de se dégrader.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi la chanson évoquée dans le livre : Dreamer de Supertramp.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu la libellule noire d'Agneta Gerson

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu la libellule noire d'Agneta Gerson

4e de couverture

 

Une nuit de juin 1819, à Abisko en Laponie suédoise, une femme habillée de blanc est assassinée par une mystérieuse confrérie lors d'un rituel macabre.

Deux cents ans plus tard, près de Malmö, la jeune Kristina, désœuvrée et solitaire, est retrouvée morte dans un lac, un symbole étrange gravé dans la peau.

L'inspecteur Anders Falk de la brigade criminelle de Simrishamn est chargé de l'affaire. Mais les indices manquent et Sarah, l'amie de sa fille, disparait à son tour.

Qu'est-elle devenue?Qui est cette mystérieuse généalogiste qui enquête autour des origines de Kristina?

Que signifie ce symbole en forme de flèche inversée taillé dans les chairs de la victime ? Quel secret cache la nouvelle collègue d'Anders qui l'épaule dans l'enquête ?

Dans sa traque du meurtrier, tout le ramène sans cesse à un hôpital psychiatrique où les deux jeunes femmes avaient séjourné...

Dans la lignée des grands romans policiers nordiques, ce polar suédois entraîne le lecteur dans une intrigue à couper le souffle, dont il ne sortira pas indemne.

 

Mon avis

 

Après projet Arthemis et l’ombre de Comenius, la libellule noire est le troisième thriller que je lis d’Agneta Gerson. Comme pour les deux premiers, l’auteur m’a encore bluffée. J’aime sa plume et sa facilité à distiller de fausses pistes afin qu’on ne comprenne qui est le coupable qu’à la toute fin de l’histoire. Qui plus est, la grande force de cet auteur est la description des paysages. Sa plume m’a fait voyager au coeur de la Suède et de la Laponie où sa plume a dessiné avec justesse la magnificence des paysages nordiques.

En bref : un excellent thriller doublé d’une belle plume et d’un beau voyage dans les pays nordiques… Qu’attendez-vous pour découvrir les thrillers d’Agneta Gerson ?

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi « For whom the bell tolls ( pour qui sonne le glas) de Metallica .

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Ultricem Angelus de Nelly Topscher

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Ultricem Angelus de Nelly Topscher

4e de couverture

 

Dans les Ardennes, des corps sont retrouvés atrocement mutilés.Clément et Candice, détectives privés à Paris, reviennent dans leur région d’origine afin de prêter main- forte à la police sur cette enquête.Cette traque les conduira non seulement à affronter leurs propres peurs, mais aussi à frôler l'abomination de l'âme humaine.Sauront-ils comprendre et se rapprocher de ce tueur sanguinaire ?

 

Mon avis

 

Dès les premiers mots, j’ai complètement accroché à l’histoire ainsi qu’à la plume de Nelly Topscher que je découvrais avec cet opus.

J’ai aimé la toile de fond : une vengeance, j’ai aimé la trame : une enquête policière menée par deux ex-amants devenus amis, et j’ai aimé les personnages jusqu’à donner ma préférence à cet ange vengeur. Est-il le Mal ? Il faut lire ce thriller pour vous faire votre propre opinion. La mienne est que non et j’ai trouvé la fin magnifique.

Merci Nelly pour avoir su mettre en avant cette abomi­nation qu’est la pédophilie sans écrire de scènes trop atroces. Merci pour cette plume acide mais juste qui dépeint la noirceur d’une âme tout en montrant son humanité.

Pour illustrer ce retour de lecture, je ne pouvais que choisir « Am i Evil ? » ( Suis-je le Mal ?) de Metallica !

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Vices vers ça de Ludovic Metzker

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Vices vers ça de Ludovic Metzker

4e de couverture

 

« Mylène et Lucas ne doutent nullement de leur amour.

Pourtant, à quelques semaines de leur mariage, un grain de sable va perturber leur bonheur au point de tout faire voler en éclats.

Connaissez-vous vraiment l’être aimé ?
L'amour et la passion sont-ils sans faille ?

Tentez d’en savoir plus avec le tout premier thriller érotique imaginé par Ludovic Metzker. »

 

Mon avis

 

Je lis tous les livres de Ludovic Metzker depuis quelques temps et c’est les yeux fermés que j’ai précommandé cet opus. Quand j’aime la plume d’un auteur, je n’ai aucun doute sur ses écrits futurs.

Après lecture, je peux vous dire que ce thriller est réussi, et les scènes érotiques aussi. Personnellement, j’ai plus accroché au côté thriller, peut être parce que l’auteur le maîtrise parfaitement, et je ne m’attendais pas à la fin. L’érotisme dans l’histoire en m’a pas dérangée mais ce n’est pas ce qui m’a le plus accrochée. Je me suis plus d’une fois demandé ce que Mylène pouvait trouver à Lucas qui, pour moi, n’était qu’une tête à claque qu’elle aurait pu virer de sa vie…

En bref, ce thriller est à lire ! Et si vous ne connaissez pas la plume de Ludovic, il vous faut combler ce vide !

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Michel Polnareff - L'amour avec toi.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu létal virus de Jean Pierre Chassard

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu létal virus de Jean Pierre Chassard

4e de couverture

Julien Siegwald perd la vie bêtement en forçant un barrage douanier. Pourtant, il ne transportait ni arme, ni drogue, ni argent sale, seulement quatre écureuils en cage. Peu après, Franck Pucel, alias Batskin, se suicide avec l'arme de service d'un policier. Il prétendait être chargé d'une mission, mais laquelle ? Au fur et à mesure que le commandant Stoffel et son équipe progressent dans leur enquête, une hypothèse finit par s'imposer à leur esprit et elle est effrayante !

Mon avis

Écrit bien avant l’arrivée de la covid et de son ami le pangolin, ce livre de Jean Pierre Chassard est comme une boule de cristal. Avec une maestria digne des plus grands, l’auteur nous mène vers les confins de l’extrémisme, du bio terrorisme et des manipulations génétiques. Un thriller bien écrit, bien documenté qui fait froid dans le dos… et qui, hélas, nous fait dire que la réalité est bien souvent plus terrifiante que la fiction.

Bref, du grand Chassard s’il en est. Si vous ne connaissez pas encore cet auteur, je vous invite à aller à la découverte de ses livres en cliquant ICI

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Imagine Dragons – Mad World Gary Jules Cover.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu noir comme les souvenirs de Olivia Jones

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu noir comme les souvenirs de Olivia Jones

4e de couverture :

 

Une mère et sa fille séparées à la naissance, une boutique d’antiquités, théâtre de révélations surprenantes ; des ren­contres, des trahisons, et une vengeance implacable conduisant au meurtre, tels sont les ingrédients du nouveau roman d’Olivia Jones. Julia et Angèle, émouvantes héroïnes de ce terrible drame, vont-elles se relever de la haine qui les poursuit avec une sombre détermination ? Vont-elles un jour obtenir des réponses ? Vous le saurez en dévorant cette histoire d’amour et de haine, dans un cadre sauvage, au cœur d’un village normand isolé, au bord de la Manche, ma­gnifique et glacée.

 

Mon avis

 

Fan des écrits d’Olivia Jones, je lis tous ses livres à leur pa­rution. Je ne lis même pas le 4e de couverture, je fais entiè­rement confiance à l’auteur et à sa belle plume pour m’em­porter dans son imaginaire. Et une fois encore, Olivia m’a tenue en haleine jusqu’au final de son bouquin. L’histoire, basée sur un secret de famille, est basique mais prenante. Les personnages sont bien fouillés. Victoire est bluffante de froideur et de haine mélangées.

 

Bref, un excellent thriller que je vous recommande, comme tous les écrits d’Olivia Jones. Un cadeau à faire ou à se faire...d’autant plus que Noël se profile !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi la chanson de Mylène Farmer et Jean-Louis Murat : Regrets.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu K144 d'Alexis Giacomuzzi

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu K144 d'Alexis Giacomuzzi

4e de couverture

 

« Ce que je redoutais est confirmé. Il s'est produit une catastrophe. J'ai parcouru le quartier de long en large. C'est partout le même spectacle. Les rues sont désertes. Les maisons vides. Les véhicules ont été abandonnés au milieu de la route »

Posté devant son domicile, Fred ne veut pas y croire. Pourtant, l’enfer qu’il a sous les yeux est bien réel. Il se dessine en lambeaux, entre les habitations abandonnées et les dépôts de sable noir qui tapissent les rues.

Que s’est-il produit ? Il aimerait en parler à sa femme, mais elle a disparu. Il aimerait trouver un ami, un voisin, de la famille, mais il est seul.

Il ne le restera pas longtemps.

Bientôt, il comprendra qu’il n’aurait jamais dû survivre au désastre qui vient de se produire.

Bientôt, il devra fuir pour sauver sa peau.

Bientôt, il comprendra que l’enfer de ce monde, trouve son origine dans le passé de sa propre existence.

 

Mon avis

 

Se retrouver seul du jour au lendemain dans un monde post apocalyptique où tout peut s’avérer dangereux même l’air qu’on respire… Tel est ce qui arrive à Fred…

En parallèle se pose une secte médicale qui jongle avec les tests d’un médicament et des cobayes.

Le tout est une histoire rondement menée avec ces allers retours dans le passé afin de comprendre les tenants et les aboutissants de cette histoire qui fait froid dans le dos. Si notre futur se dessine de la sorte, ça ne présage rien de bon pour l’humanité.

Un thriller porté par une plume de maître Giacomuzzi que je découvre ici, non sans un certain plaisir.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Metallica - The Unforgiven

 

ACHAT ICI

 

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le dernier repos de Sarah de Robert Dugoni

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le dernier repos de Sarah de Robert Dugoni

4e de couverture

 

Tracy Crosswhite a passé vingt ans à mettre en doute les faits qui ont entouré la disparition de sa sœur Sarah et le procès criminel qui s’en est suivi. Elle ne croit pas qu’Edmund House – le violeur qui a purgé sa peine et a été condamné pour l’assassinat de Sarah – soit le véritable coupable. Pour que justice soit rendue, Tracy est devenue enquêtrice criminelle dans la police de Seattle, et a dévoué sa vie à la recherche des tueurs.

Lorsque les restes de Sarah sont finalement découverts dans la ville où elles ont passé leur enfance, dans les montagnes de la région des Cascades, dans l’État de Washington, Tracy est décidée à obtenir des réponses à ses questions. Dans sa poursuite du véritable criminel, elle met à jour des secrets enfouis depuis longtemps, qui vont modifier la relation qu’elle entretient avec son passé, et ouvrir la porte à un danger mortel.

 

Mon avis

 

Un excellent thriller où le véritable coupable n’est connu que vers la fin, l’auteur et sa plume distillant avec parcimonie les indices… Suivre Tracy dans son enquête pour savoir qui a tué sa sœur, ressentir sa culpabilité et sa douleur… Aidée par Dan, son ami d’enfance, elle mettra des réponses sur les questions restées en suspend depuis plus de vingt ans.

 

Un thriller à lire et un auteur à découvrir… et chouette, il existe d'autres enquêtes de Tracy ! Celle-ci n'est que la première !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Led Zeppelin - Stairway to Heaven

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le feu sous la peau d'Olivia Jones

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le feu sous la peau d'Olivia Jones

4e de couverture

 

Que s’est-il passé le 15 avril 1994 ? Une femme et ses trois enfants meurent dans l’incendie de leur maison. Un cinquième cadavre, étranger à la famille, est découvert, une arme gît non loin de son corps carbonisé. Qui est cet homme ?
Vingt-cinq ans après les faits, que cache Marialys Le Mellec ? Quel est le secret de cette mère de famille perturbée, anxieuse, fragile.
Que cache le Docteur Fabien Neuville, mari et père des disparus, dévasté par la mort atroce de sa famille bien-aimée.
Et que cherche le Commissaire ? Flic à la retraite, obsédé par cette vieille affaire qui ne cesser de le tourmenter, et par la promesse faite à une mourante.

 

Mon avis

 

Connaissant la plume de l’auteur pour avoir lu quasiment tous ses romans, j’ai ouvert « le feu sous la peau » les yeux fermés...enfin, non, je les ai bien ouverts pour le lire ! Et quel bon thriller Olivia Jones nous a encore concocté ! Racontée par les principaux acteurs de ce récit, l’histoire en est que plus prenante. Je me suis attachée à Marialys, victime malgré elle de cet immonde personnage qu’est le docteur Neuville. Ce chassé croisé de récits à la première personne et au présent des différents protagonistes m’a captivée ( je le souligne car je n'aime pas lire au présent). Lue en à peine 24h, ce thriller est encore une réussite. Bravo Olivia ! Mais je n’en doutais pas car tu me surprends à chaque fois !

 

Ps : j’ai cru voir des références aux premiers livres de l’auteur comme la tête dans les nuages ou il y a toujours un piano quelque part.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi les incontournables chanteurs bretons Tri Yann et leur chanson « Je m’en va» pour Marialys qui a quitté sa Bretagne pour fuir le drame qui lui  pris 25 années de sa vie.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu L'enfer vivait ici de Ludovic Metzker

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu L'enfer vivait ici de Ludovic Metzker

4e de couverture

 

Trois amis d'enfance font l'acquisition d'une vieille maison de la banlieue berlinoise.
Après plusieurs mois de travaux elle est devenue un magnifique gîte.

À l’heure où leurs femmes accueillent les premiers clients, Karl, Marc et Farid se rendent à deux cents kilomètres de là.
Une ancienne gare suscite leur intérêt.

Une porte qui claque et qui refuse de s’ouvrir.
Une ombre entrevue dans un miroir.
Des graffitis, des chants d’hier...

« Il est temps qu'elle finisse ce qui a été commencé ! »

 

 

Mon avis

 

Tout d’abord, je vous avertis : ce thriller n’est pas à lire le soir sous peine de risque de cauchemars. Ouf je l’ai entamé ce matin… Et je n’ai pas décroché avant la fin.

Glaçant, horrifique, les amateurs de films d’horreurs (dont je ne fais vraiment pas partie) devraient grandement apprécier. Ben… Moi aussi ! Il faut dire aussi que ce n’est pas le premier livre de Ludovic Metzker que je lis et je commence à connaître la plume de l’auteur que j’apprécie au plus haut point.

L’histoire commence gentiment mais elle part vite en vrille en montant rapidement en crescendo… J’ai également beaucoup apprécié les points historiques sur les nazis et la folie d’Hitler.

Bref, encore un grand Metzker qu’il faut absolument lire !

 

TOUS LES LIVRES DE LUDOVIC METZKER CLIQUEZ ICI

 

J’ai choisi d’illustrer musicalement ce retour de lecture par Lordi Good to be Bad

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>