Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lara Lee a lu le livre interdit, tome 2 de Tara Dunkan de Sophie Audoin-Mamikonian

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le livre interdit, tome 2 de Tara Dunkan de Sophie Audoin-Mamikonian

la musique qui me revient en tête lorsque le château crée des scènes pour ses invités...

4e de couverture

Tara, jeune sortcelière, n'aura aucun répit ! Tout juste sortie des griffes de Magister, elle doit retourner sur AutreMonde : Cal, son ami du Lancovit, est accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis.

Accompagnée de ses amis Robin, Fafnir, Moineau et Fa­brice, Tara retrouve Cal. Des gnomes bleus l'ont fait évader de prison. Le jeune homme doit maintenant affronter un re­doutable sortcelier qui les tyrannise. Mais les jours de Cal, infecté par un T'sil, sont comptés...

Tara et ses amis sortiront-ils indemnes de cette périlleuse entreprise ? Pour triompher de leurs ennemis et faire inno­center Cal, ils devront user de tous leurs talents. Tara dé­couvrira aussi les secrets les plus inattendus sur la source de son incontrôlable pouvoir.

Mon avis :

Un second tome où on retrouve les héros du premier, Tara en tête. L’intrigue est particulièrement bien ficelée et le grand méchant Magister devient un allié, pour un temps relativement court.

Mon personnage préféré est Fafnir, la naine, qui a horreur de la magie. J’aime aussi la façon de saluer des nains que je trouve poétique : « Que votre marteau sonne clair », et sa réponse : « Que votre enclume résonne ».

L’humour est omniprésent avec des rappels à notre monde : James bond, le seul et l’unique, sera même de la partie… en quelque sorte !

Bien que ce soit de la fantasy jeunesse, j’ai bien apprécié cette lecture avec mes 53 ans au compteur. Et j’ai bien ri aussi surtout avec la transformation de Caliban … je n’en dirais pas plus...il faut le lire !

Voir les commentaires

Avis de lecteur sur la légende de la pierre sacrée, tome 1 de Sheendara

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Avis de lecteur sur la légende de la pierre sacrée, tome 1 de Sheendara

Acus Vaacum leur musique m'inspire et m'emporte sur Sheendara ...

4e de couverture :

Sheendara est un monde où vivent en harmonie les nains, les hommes, les elfes, les centaures et bien d’autres créatures merveilleuses. Mais le Mal menace d’éradiquer toute vie sur cette terre : le Seigneur du Chaos et ses cruels comparses tuent et détruisent pour leur seul plaisir.

Une ancienne légende dit qu’un homme venu d’ailleurs sauvera les peuples de Sheendara. Apparu au milieu de la forêt des Sapineux, un homme à la mémoire défaillante sera promulgué « sauveur » de ce monde.

Cet ouvrage raconte la quête incroyable de cet homme qui n’était pas préparé à devenir le guide de tous les peuples de Sheendara. À la recherche de son identité perdue, armé de sa seule volonté, il devra compter sur l’aide d’êtres différents afin de pouvoir mener à bien cette mission.

Ce n’est pas l’histoire d’un seul homme mais celle d’une communauté décidée à survivre. La lutte du Bien contre le Mal plane sur ce récit. L’amitié, le courage, la fidélité, l’amour, l’admiration sont autant de qualités qui seront ici évoquées comme de nombreux défauts.

Il existe une porte entre le Monde Connu et Sheendara … une fois traversée, nul ne peut en revenir !

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le tome 4 de la saga Marianne : Jason des quatre mers de Juliette Benzoni

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le tome 4 de la saga Marianne : Jason des quatre mers de Juliette Benzoni

4e de couverture :

Devenue princesse Sant'Anna par son surprenant mariage italien, Marianne d'Asselnat revient à Paris.

La passion que lui portait l'Empereur s'est apaisée et Marianne elle-même commence à voir clair dans son cœur.
Au hasard d'un bal, elle retrouve avec émotion celui qui, un jour, risqua sa vie pour la sauver : Jason Beaufort, le marin venu d'outre-Atlantique, l'aventurier des quatre mers aujour­d'hui marié, mais qui continue à l'aimer depuis leur première rencontre.
Autour du couple déchiré, se tisse un redoutable complot ourdi par la politique impériale. Quand Jason est condamné au bagne pour un crime qu'il n'a pas commis, Marianne n'hésite pas à braver l'Empereur.

Mon avis :

Sur fond d’Histoire impériale napoléonienne, la vie trépidante de Marianne devenue Princesse Sant'Anna par un mariage étrange arrangé par son parrain, connaît de multiples rebondissements. L’homme, que son coeur a mit du temps à reconnaître comme étant celui qu’il aimait, est condamné au bagne et Marianne, soutenue par son fidèle ami Arcadius Jolival et avec l’appui du grand Surcouf fera tout pour le faire évader.

La plume de Juliette Benzoni sait si bien décrire les situations rocambolesques et tient les lecteurs en haleine tout au long de son récit. Les descriptions sont si réelles que le lecteur vit les tribulations de l’héroïne comme étant les siennes. J’aime toujours autant croiser d’illustres personnages qui interviennent dans la vie de Marianne comme Robert Surcouf ou Fortunée Hamelin, sans parler de Napoléon ou François Vidocq.

Lara Lee a lu le tome 4 de la saga Marianne : Jason des quatre mers de Juliette Benzoni
Lara Lee a lu le tome 4 de la saga Marianne : Jason des quatre mers de Juliette Benzoni
Lara Lee a lu le tome 4 de la saga Marianne : Jason des quatre mers de Juliette Benzoni
Lara Lee a lu le tome 4 de la saga Marianne : Jason des quatre mers de Juliette Benzoni

De Paris à Venise, ce troisième tome nous fait voyager à travers l’Europe impériale en carrosse, à cheval ou à pied selon les échauffourées que rencontre Marianne : enlèvement, évasion et autres péripéties.

Mêlant la Grande Histoire à son récit, Juliette Benzoni est vraiment la reine du roman historique. Lu il y a plus de quarante ans et relu ce mois-ci, j’ai toujours autant de plaisir à suivre les aventures de la belle Marianne.

A tous ceux qui aiment les romans historiques, je vous recommande vivement tous les livres de Mme Benzoni.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi « Sous le vent » de Garou et Céline Dion, chanson qui aurait pu préfigurer l’histoire du corsaire et de l’aristocrate.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu La Piste des larmes - pour l'amour d'un Cherokee de Florence Jouniaux

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu La Piste des larmes - pour l'amour d'un Cherokee de Florence Jouniaux

4e de couverture :

Confrontée aux interrogations de son fils sur ses origines cherokees, la journaliste Amalia, métisse, commence à lui raconter l’histoire de son peuple.

Amoureuse des mots, elle décide en parallèle de se lancer dans l’écriture d’une romance historique débutant en no­vembre1827 : l’arrivée de John Forsyth, nouveau gouver­neur de Savannah, met toute la ville en émoi.

Onacona, un Cherokee éleveur de chevaux, est bientôt contacté pour li­vrer quelques-unes de ses bêtes à la propriété, où il se rend peu après, accompagné de son fils Tekoa. Lorsque Julia, la fille de John Forsyth, croise son regard, c’est un coup de foudre mutuel. Dès lors, les deux jeunes gens rêvent de se revoir, bien que tout les sépare…

Et la découverte d’or sur les terres des Cherokees provoque bientôt une véritable tra­gédie pour les Amérindiens de l’est des États-Unis, qui sont expulsés de leurs terres.

Un exode qui sera appelé « La Piste des Larmes. »
Que deviendra ce couple improbable dans la tourmente ?

 

Mon avis :

J’ai eu la chance de lire ce roman historique de Florence Jouniaux avant sa parution et, je me suis attachée aux per­sonnages principaux Julia et Tekoa.

La plume alerte et pédagogue de l’auteur projette le lecteur avec réalisme dans la vie des Cherokees au 19e siècle. Nous allons à la rencontre de Tekoa, jeune Cherokee éle­veur de chevaux et de tous ceux qui l’entourent. Lorsqu’il croise le regard de Julia, la fille du gouverneur, une blanche, il sait que son destin est lié à celui de la jeune fille.

Dans la Grande Histoire ( celle des Cherokees mais égale­ment celle de toute la nation indienne, l’abolition de l’escla­vage et les guerres intestines américaines), l’auteur a su in­tégrer parfaitement ses personnages et leur histoire person­nelle.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Julia, issue d’un mi­lieu aisé avec un père ségrégationniste et une mère qui ne pense qu’aux apparences. Malgré tout, cette jeune femme, instruite avec un diplôme universitaire, aura le courage de quitter les siens pour vivre avec celui que son cœur a choisi et le lecteur peut alors la suivre durant toute sa vie, rythmée par la volonté du gouvernement américain d’étouffer la na­tion indienne à qui il vole ses terres. .

C’est toujours un immense plaisir de lire les livres de Flo­rence Jouniaux. On apprend tellement de choses à travers ses romans, ici sur le peuple cherokee, qu’on en revient tou­jours plus riche qu’avant de les avoir lus.

Encore un roman historique bien construit, intéressant et prenant que je vous recommande de lire !

Voir les commentaires

Lara Lee a lu signé Sixtine 2 les échos de l'au-delà de Roxane Dambre

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu signé Sixtine 2 les échos de l'au-delà de Roxane Dambre

4e de couverture :

Couvrir un salon scientifique affreusement mortel ? Presque une habitude ! Sixtine a su rendre haletant un congrès de mathématiques, ce n’est pas une exposition sur le repos éternel qui lui fera peur. Ou alors seulement un tout petit peu…

La pétillante journaliste d’
ActuParis rendosse son ciré jaune, bien décidée à relever le défi même si elle ne sait pas vraiment par où commencer… Jusqu’à ce qu’elle voit un drôle de jeune homme, affublé d’un équipement digne des ghosbusters, se faire exclure manu militari de la soirée d’inauguration. Bin­go ! Sixtine tient son scoop. Avant cela, la jolie brune et son photographe Melchior vont devoir se dé­barrasser des charlatans et autres vautours qui se dressent sur leur chemin, quitte à traîner dans les morgues et les cimetières passé minuit. Mais qu’importent les risques quand il s’agit de répondre à la question que l’humanité entière se pose depuis ses origines : existe-t-il une vie après la mort ?

Mon avis :

Après un article sur l’astronomie et les extraterrestres, Sixtine, la super reporter haute en couleurs et son stagiaire photographe, Melchior, se retrouvent à couvrir pour Actu Paris un salon sur la vie après la mort.

En approchant Dimitri, un savant ghostbusterien, ils iront jusqu’à s’intéresser à la présence résiduelle de ceux qui ont trépassés ( jusqu’à aller enquêter dans un cimetière).

Dans ce second opus sur les aventures de Sixtine et Melchior, la plume vive et humoristique de Roxane Dambre s’en donne à cœur joie. Entre une histoire déjantée, des personnages attachants, des découvertes extraordinaires et un humour qui donne la banane, ce second opus est un réel bonheur à lire.

C’est un feel good comme je les aime et je vous le recommande vivement.

Roxane Dambre fait partie de ces auteurs dont j’achète les livres les yeux fermés car je sais d’avance que j’en apprécierai chaque mot. Et je n’ai jamais été déçue !

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi  la chanson d'Evanescence : Bring me to life, qui me revenait en tête à chaquemanifestation ectoplasmique…

Voir les commentaires

Lara Lee a lu May Day de Clive Cussler

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu May Day de Clive Cussler

4e de couverture :

Un chasseur Albatros de la Première Guerre mondiale de couleur jaune attaque la base aérienne de Brady Field, sur l'île de Thasos dans la mer Égée en Grèce. Tous les avions au sol sont détruits. La tour de contrôle lance un appel au secours : « Mayday!, Mayday! ».

Alors qu'ils vont rejoindre le First Attempt, un navire de la NUMA près de l'île, Pitt et Giordino captent l'appel à bord d'un antique hydravion. Ils s'attaquent alors à l'Albatros mu­nis d'une simple carabine et finissent par le toucher. Ils sont accueillis à bras ouverts sur la base et sont invités à y rester trois jours. La première nuit, Pitt se souvient que cet Alba­tros était celui d'un as de la Première Guerre mondiale, Kurt Heibert surnommé le faucon de Macédoine, abattu à la fin de la guerre et disparu lors de son dernier combat. Voulant se rafraîchir et trouver le sommeil, il se rend sur la plage où il rencontre Teri, une jeune veuve, qu'il séduit et qui l'invite chez son oncle le soir même.

Mon avis :

Dans cette première aventure de Dirk Pitt, héros charismatique de Clive Cussler, le lecteur fait ici connaissance avec ce beau gosse, brun aux yeux verts à l’allure jamesbondesque qui n’a peur de rien. Dirk Pitt est avant tout un ingénieur maritime de la NUMA, National Underwater and Marine Agency, agence gouvernementale dépendant du gouvernement des Etats Unis.

Là où la fiction et la réalité se confondent c’est que la NUMA est dans la vie réelle une association privée à but non lucratif basée aux États-Unis, de type volontaire et qui a pour but de préserver l'héri­tage maritime par la découverte, la surveillance et la conser­vation du patrimoine archéologique sous-marin.

Cette association a été fondée en 1979 par Clive Cussler, romancier et plongeur mondialement connu, qui de plus en est le président.

Clive CUSSLER

Dans cette première aventure, Dirk va se frotter à un ancien nazi et à son trafic de drogue.

Mais tout comme James Bond, Dirk Pitt arrive toujours à se dépatouiller des situations rocambolesques dans lesquelles il a le don de se fourrer…

Dans cet opus, on découvre alors le séducteur, le collectionneur de belles voitures, l’ingénieur maritime qui connaît bien son boulot et... un agent redoutable de la NUMA.

Mon personnage secondaire chouchou de cet opus est Al Giordino le meilleur pote de Dirk Pitt, avec lequel il a combattu au Vietnam et qui est toujours là pour lui sauver la mise.

Bref, un livre où on ne s’ennuie pas du début à la toute fin… et on en redemande encore ! Vivement la suite des aventures de Dirk Pitt !

J’ai découvert les écrits de Clive Cussler un peu par hasard lors de vacances à Noirmoutier quand j’avais 15 ans. Acheté à un brocanteur ambulant, j’avais fait la connaissance de Dirk Pitt à travers « Renflouez le Titanic ».

Par la suite j’ai lu beaucoup de livres de cet auteur, ainsi que d’autres qu’il a coécrit. Mais je me suis rendu compte que je n’avais jamais lu les aventures de Dirk Pitt de façon chronologique.

May day a été publié en 1973… le prochain livre que je lirai de Clive Cussler sera Iceberg publié en 1975. Ce qui me navre c’est la difficulté pour trouver les livres de Clive Cussler en français. Il faut aller sur les sites d’occasion ou avoir de la chance auprès des brocanteurs.

Une plume alerte, un scénario musclé, un personnage charismatique, des personnages secondaires truculents, tous les livres de Clive Cussler sentent bon le dépaysement et l’aventure. Si vous avez envie de voyager, de rire, de découvrir des pans de l’histoire ( surtout liés aux océans mais pas que…), je vous recommande vivement d’aller à la découverte de ce grand auteur qu’est Clive Cussler…

Qui plus est, Clive Cussler aime se mettre en scène dans ses livres (je ne l’ai pas toujours trouvé) en se mettant dans la peau d’un personnage qui passe dans la vie de son héros durant quelques minutes… un peu comme Hitchcock qui signait ses films en passant quelques secondes devant la caméra.

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, je ne pouvais que choisir Santiano et Seine Heimat war die See pour l’amour de la mer qu’éprouve Dirk Pitt.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Marianne et l'inconnu de Toscane de Juliette Benzoni

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Marianne et l'inconnu de Toscane de Juliette Benzoni

4e de couverture :

Le destin de Marianne, encore bouleversée par son aventure avec Napoléon, s'assombrit brusque­ment. Il y a cet homme en bleu, apparu dans une loge de théâtre le soir de son triomphe.

Est-il bien Francis Cranmere, l'époux indigne qu'elle croyait avoir tué pour lui faire expier le déshonneur d'une nuit de noces jouée au whist ? Il y a aussi le prochain mariage de l'Empereur, qui plonge Marianne dans l'enfer de la jalousie.

Seul, un nouvel amour pourrait l'arracher à ce passé trop douloureux. Mais qui est cet inconnu de Tos­cane dont l'étrange et fastueux palais italien semble abriter de terribles secrets ?

Mon avis :

Le 2e tome de la saga « Marianne » de Juliette Benzoni m’a transportée à l’époque napoléonienne où nous suivons l’hé­roïne sur les routes de France et de Toscane.

À travers les yeux de Marianne, l’auteur nous fait revivre les grands mo­ments de l’Histoire, ici le mariage de Napoléon avec l’archi­duchesse Marie Louise d’Autriche.

C’est une des grandes forces de la plume de Juliette Benzo­ni : elle sait parfaitement projeter son lecteur à l’époque qu’elle décrit avec force détails mais avec des descriptions passionnantes.

Tout comme le premier tome, j’ai apprécié relire cet opus. Cette saga m’avait plu à 15 ans...et elle me plaît toujours autant à 53 !

Je ne peux que recommander la plume de Juliette Benzoni, ainsi que tous ses écrits, fort nombreux !

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi l’adagio d’Albinoni et la voix magique de Luc Arbogast qui n’aurait pas dépareillé à l’époque napoléonienne, l’Empereur étant amateur de ces voix exceptionnelles.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu des histoires pour faire du bien à ceux qui ont mal de Jean K Saintfort

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu des histoires pour faire du bien à ceux qui ont mal de Jean K Saintfort

4e de couverture :

Et si vous preniez ou offriez quelques instants de recul et de bonheur à ceux à qui la vie n’est pas facile en ce moment ?

La vie ne fait pas toujours de cadeau, à la naissance ou en cours de route : accidents, maladies, violences, agressions, burnouts… Malgré cela, certains se lèvent, sourient, s’étonnent, tendent une main et partent explorer le monde.
Ce sont ces petites histoires qui « font du bien » que l’au­teur nous raconte, n’hésitant pas à aborder les sujets le plus délicats.

Le mot de l’auteur : Amie lectrice, ami lecteur… Dans ce re­cueil, vous allez découvrir des histoires de femmes, d’hommes et d’enfants qui n’ont pas choisi les circons­tances de leur vie et ont souvent vécu des drames. Cer­taines histoires sont difficiles. Mais toutes ces personnes ont décidé de prendre le bonheur là où il se trouvait et de s’ins­crire dans une vision positive de leur vie.
J’ai écrit ces nouvelles, ces poésies, ces slams et récits… parce que je crois que, lorsque nous sommes frappés, même démunis et impuissants, il demeure toujours une flamme prête à être ranimée.

Je reste toujours étonné de voir comment un déclic peut tout revivifier : une parole au bon moment, une écoute bienveillante…

Et si c’était votre tour ?

Mon avis :

En cette triste période où ma féline Nessa est partie gamba­der au paradis des chats, j’avais vraiment besoin de lire ce beau recueil de nouvelles. Et chaque histoire, à sa façon, m’a redonné le sourire et foi en la vie.

La plume de Jean K.Saintfort, délicate et élégante, pose des mots justes sur des maux bien souvent injustes. La congruence et la finesse de sa plume font que ces récits ne sont en rien larmoyants. Bien au contraire, ils ont un côté feelgood bien agréable quand on a le coeur triste.

Ma préférence va à deux récits qui ont touché mon coeur plus que les autres : la boite à livres ( je pense que tout au­teur ne peut être que troublé par cette histoire) et Joliette en joëlette que j’ai trouvé émouvant.

Je vous recommande vivement cet auteur et sa belle plume !

Pour illustrer ce recueil de nouvelles si vivifiant, si touchant, si proche de tous, j’ai choisi une chanson que j’aime pour sa douceur, sa sensibilité et pour la belle voix de l’artiste : Et Bam de Mentissa.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Ryvenn, tome 1: la dernière empathe de Jupiter Phaeton

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Ryvenn, tome 1: la dernière empathe de Jupiter Phaeton

4e de couverture :

À New York, une ville démolie par les guerres des magi­ciens, Ryvenn, seize ans, apprend à maîtriser son pouvoir.

C'est une empathe : elle est capable de ressentir les émo­tions des personnes autour d'elle. C'est bien moins impres­sionnant que télépathe ou télékinésiste, mais ça n'empêche pas le gouvernement de s'arracher son don.

Quand elle n'est pas à l'école ou avec sa famille, Ryvenn utilise son pouvoir lors des interrogatoires des prisonniers pour une agence du gouvernement, qui la paie grassement en retour. Jusque-là, tout se déroulait parfaitement, elle n'avait pas commis une seule erreur qui aurait pu la trahir.

C'était sans compter sur Léo, un prisonnier pas comme les autres. Ryvenn plonge par accident dans ses souvenirs à l'aide de son deuxième pouvoir, celui qu'elle essaye tant bien que mal de cacher aux yeux du monde entier, et elle met le pied dans un engrenage qu'elle ne peut plus freiner qui implique l'une des familles les plus puissantes des car­tels magiques !

Obligée de maîtriser son don en un temps record et de fré­quenter l'élite des magiciens, Ryvenn doit faire face à un complot d'une ampleur qui la dépasse. Saura-t-elle s'en sortir indemne ?

Mon avis :

J’aime la plume et l’imaginaire de Jupiter Phaeton depuis que j’ai découvert cet auteur à travers son livre intitulé Balasaï. Jupi a écrit tellement de romans que je suis certaine de toujours en avoir un qui m’attend dans mon énorme PAL.

Le tome 1 de Ryvenn attendait depuis quelques temps déjà. Ce premier opus d’une série de 4 livres a été dé-vo-ré !

Un nouvel univers de urban fantasy peuplé de magiciens, de loups garous et d’humains normaux ( entendez par là sans aucun don) ainsi qu’une héroïne au pouvoir assez marginal pour intriguer autant qu’apeurer les autres magiciens, des familles aux dents longues qui veulent asseoir leur autorité aux plus hautes sphères du pays et une intrigue comme seule Jupi sait les écrire.

Je me suis vite attachée à cette jeune fille qui est quasiment ostracisée par les élèves de son école du fait de son don particulier que personne ne connaît. Elle vit dans une famille atypique où tous les enfants ont été adoptés. Tous ses frères et sœur ont un don incroyable. Et aucun d’eux ne sait d’où il vient.

Mon coup de coeur va à Cassie, la meilleure amie de Ryvenn, également magicienne, sur qui notre héroïne peut toujours compter.

Et la fin… rhoooo Jupi ! Tu es douée pour donner envie d’ouvrir direct le tome 2 avec ta dernière phrase du tome 1 !

En bref : un début de série qui s’annonce extra pour tous ceux qui aiment la urban fantasy et le fantastique comme moi ! Et pour ceux qui ne connaissent pas les livres de Jupiter Phaeton, il est grand temps de tester sa plume !

Pour illustrer musicalement mon retour de lecture, j’ai choisi Evanescence - Bring Me To Life chanson qui rythme bien la bataille du tome 1.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le manoir aux esprits de Pierre Brulhet

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le manoir aux esprits de Pierre Brulhet

4e de couverture :

Armand Lombre est architecte. Son existence bien tranquille va être chamboulée par un héritage inattendu : un manoir normand en ruine. Pourtant aucun lien de parenté ne le rattache à cette demeure. Qui est donc cet étrange notaire ? Qui sont « ses ancêtres » qui ont habité dans ce manoir ? Que cherchent à lui dire ces murs ? Mais est-il vraiment ce qu’il croit être ?

Les catacombes de Paris, les 8000 momies de Palerme, Istanbul, la Côte d’Ivoire... Autant de voyages qui le mèneront à une vérité stupéfiante.

Mon avis :

Je possède ce lire préfacé par Céline guillaume ( et dédicacé par l’auteur ) depuis le 1er novembre 2013, année où j’ai rencontré Pierre Brulhet pour la première fois au salon du fantastique.

Aujourd’hui, après une seconde lecture, je peux vous dire que ce livre m’a (encore) embarquée vers l’univers gothique de l'auteur.

Après avoir hérité d’un manoir, Armand, le personnage principal, se lance dans une quête saupoudrée de surnaturel. Avec des balades dans des cimetières et des catacombes, Armand voyagera en côtoyant la mort qui semble l’attendre au bout de ce chemin escarpé qu’il a décidé d’emprunter guidé par une entité malveillante.

Un livre qui ne laisse pas indifférent.

Au delà du fantastique, c’est l’histoire d’un homme qui cherche des réponses sur ses origines et qui, pour les trouver, ira sur des chemins escarpés non convenus et bien souvent dangereux.

Un livre aux multiples intrigues que l’on n’ose pas refermer trop vite de peur de ne pas avoir tout assimilé.

Une belle plume que celle de Pierre Brulhet ! Vive et pugnace, elle mène le lecteur dans les méandres du surnaturel d’où il n’en sort qu’à la toute fin.

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi Bob Dylan - Knockin' On Heaven's Door pour l’ambiance mortelle de la quête d’Armand qui a plus que frappé aux portes de l’enfer ( et non du paradis).

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>