Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lara Lee a lu loup y es tu - tome 2 de aurore Aylin

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu loup y es tu - tome 2 de aurore Aylin

4e de couverture

Bienvenue chez Nielsen Investigations... ou quand le Petit Chaperon Rouge fait craquer le loup grognon !

Croiser un monstre une nuit de pleine lune ?
Elle s'en serait bien passé !


Enora a découvert, bien malgré elle, la nature de métamorphes des Nielsen et les secrets de certaines de leurs enquêtes. Loin d'être effrayée, elle se plonge avec enthousiasme dans cet univers plein de surprises et de danger, malgré la menace qui plane toujours sur elle et qui met à mal l'instinct protecteur de Kyrin.
Car si Monsieur Rigide ne s'est pas montré des plus accueillants, il ne peut s'empêcher d'être troublé par cette jeune femme, qu'il a de plus en plus de mal à ne considérer que comme une employée...


Entre romance, humour, enquête, surnaturel et fantaisie, découvrez la fin des aventures d'Enora et Kyrin.

 

Mon avis

Ahhhhh que de bonheur de retrouver l’adorable Enora au caractère haut en couleur…et pas que le caractère car elle aime les couleurs et en met partout...

Ce deuxième opus apporte la venue d’autres protagonistes comme Arzan et son fils, Lohan, qui ne quitte plus sa forme de panda roux. On en apprend plus sur la famille Nielsen et la querelle entre les deux aînés.

C’est du Aurore Aylin ( moi je suis fan depuis que j’ai lu le tome 1 des Kergallen), c’est une plume magique qui emporte le lecteur sur la trace de créatures magiques ou pas… et c’est joliment romancé…

Question à l’auteur : pourrait-il y avoir un tome sur Arzan ????

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi VITAA & SLIMANE - Avant toi

pour Kyrin et Enora." y'avait pas d'image, y'avait pas d'couleur, y'avait pas d'histoire, mon âme sœur"

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Au clair de la louve de Rime de Bervuy

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Au clair de la louve de Rime de Bervuy

4e de couverture :

 

Le jour où Maryhead apprend que sa mère est toujours en vie et qu'elle est internée en Alsace, sa vie bascule. Elle comprend que sa grand-mère qui l'a élevée jusqu'alors, lui a toujours menti. Peu à peu, son univers s'effondre autour d'elle et elle se retrouve brutalement confrontée à sa véritable nature. Seule et désemparée, elle est plongée dans un monde surnaturel où sorciers et vampires évoluent parmi les humains, leurs fortunes et leur anonymat étant protégés par un organisme puissant. Au milieu de ce chaos, elle rencontrera alors un guide bien étrange qui l'amènera à se dépasser pour apprendre à apprivoiser ce qu’elle est et surmonter ses doutes et ses douleurs.

 

Mon avis :

 

C’est avec cet opus que je découvre la plume de Rime de Bervuy et je n’ai pas été déçue.

Bien que je ne sois pas addict des histoires de vampires, celle-ci se laisse lire avec plaisir. L’héroïne, Marie Elisabeth dite Maryhead et son passé, son caractère et ses nouveaux pouvoirs, y sont pour beaucoup. Elle passe de l’état de jeune femme délicate sans petit ami et limite asociale à celle de sorcière, élue d’une prophétie, amoureuse d’un vampire, qui se révèle avoir un caractère bien plus trempé qu’on pouvait, au début, l’imaginer.

Bref, ce premier tome pose les jalons d’une belle histoire : sur fond de romance, on découvre une héroïne forte, bien que déstabilisée émotionnellement après plusieurs évènements marquants. Le personnage de Renan de la Vallière est également attachant même si quelques fois, on pourrait le détester.

Sans trop spoiler le récit, j’ai beaucoup aimé et le tome 2 attend déjà sagement dans ma PAL.

Alors, que vous soyez fan ou pas des vampires, sorcières ou autres êtres surnaturels, ce livre est à découvrir tout comme la plume de son auteur.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Metallica: The Day That Never Comes.

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Love and men de Sully Holt

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Love and men de Sully Holt

4e de couverture

 

Célébrant l'amour naissant tout autant que les sentiments fusionnels, ces cinq nouvelles illustrent l'attachement que deux hommes peuvent éprouver en dépit des obstacles.

Qu'ils soient tiraillés par les regrets dans "Une nuit pour tout changer", qu'ils hésitent entre révolte et adrénaline dans "Cœur de dragon" ou se livrent à la tendresse et la sensualité dans "Danse", les protagonistes expriment tous l'amour à leur manière.

Embarquez pour un voyage charnel aux côtés de cinq couples attachants et, durant quelques pages, laissez-vous envahir par l'émotion et l'érotisme.

Le recueil comprend :

Une nuit pour tout changer (déjà publié en 2018 chez Textes Gais)
Le baiser d'Élia
Danse
Une moto, un barbu et des jonquilles
Cœur de dragon

 

Mon avis

 

Addict de la plume de Sully Holt depuis que j’ai lu retour à Cap Cove, j’ai dévoré ces nouvelles avec plaisir avec une grosse préférence pour la nouvelle intitulée coeur de dragon, originale par le mélange entre le réel et l’imaginaire.

Récits M/M romancés, les 5 histoires sont vraiment sympas à lire. Sully Holt est un auteur dont j’apprécie vivement la plume et dont j’ai encore quelques opus dans ma PAL.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Lzzy Hale - Lindsey Stirling interprêtant Shatter Me Featuring qui, pour moi, illustre parfaitement coeur de dragon quand les protagonistes sont dans la tour en feu...

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu déco risquée de Aurore Aylin et Ysaline Fearfaol

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu déco risquée de Aurore Aylin et Ysaline Fearfaol

4e de couverture

 

Les mâles de la meute de Chânais et ceux du clan Kergallen ont retenu la leçon : dans certaines circonstances, mieux vaut se taire pour éviter de se retrouver dans des situations délicates.
Cette fois-ci, cependant, les filles, toujours espiègles, leur lancent un nouveau défi. Et comme il semble impossible pour eux de se défiler, ils décident de le relever avec panache.
Ces messieurs pensent s'en sortir haut la main, mais c'est sans compter une découverte qui va venir quelque peu chambouler leur projet...

 

Mon avis

 

Je ne résiste jamais à un opus écrit par Aurore Aylin ou Ysaline Fearfaol… alors quand ils sont écrits avec leurs quatre mains, je fonce direct ! Et je ne suis jamais déçue. Toujours heureuse de retrouver les Chipies et la meute, avec mes chouchous : Johanna, Kieran et Thaïs, Ciaran et Faolan et l’incontournable Blodwyn.

Encore une fois, je me suis délectée à dévorer ce livre en déplorant qu’il ne soit pas plus long car je ne me lasse pas des péripéties kerganelesques et de chanaisques !

En résumé : encore un opus que j’ai adoré… À quand le prochain les filles ? ( Message à Aurore et Ysaline) et vous, quand allez vous faire connaissance de ces personnages hauts en couleurs ?

 

Ps : C’est en référence à un passage du livre que j’ai choisi la tasse pour la photo et la musique qui accompagne ce retour de lecture…

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Embûches de noël de Charly Farrow

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Embûches de noël de Charly Farrow

4e de couverture

Laura, citadine au caractère bien trempé, a Noël en horreur. Mais cette année, elle n’a pas le choix : elle doit passer les fêtes avec sa famille dans un village de haute montagne.
En un mot : l’enfer !
Et ça ne s’arrange pas quand un bûcheron aussi bourru que sexy croise sa route. Puisque le destin a décidé de s’acharner sur Laura, autant en profiter pour faire entendre sa voix à une famille qui ne la comprend plus.
Entre chutes de neige, affrontements et séduction, le Noël de Laura s’annonce brûlant !

 

Mon avis

Bah oui, il fait chaud en ce moment, très chaud même. c’est pourquoi j’ai eu envie d’une lecture rafraîchissante et feel good afin de prendre cette chaleur à contre-pied. Je suis en avance dans ma lecture des romances de noël 2021 !

C’est une histoire pas très longue à lire ( 175 pages), vite dévorée et mignonne à souhait. Ça ne casse peut être pas trois pattes à un canard mais c’est agréable à lire et fait oublier le quotidien. En tout cas, les tribulations de Laura m’ont fait parfois sourire et je me suis même prise à me dire que forcément je me reconnaissais en elle à plus d’un titre ( bon si un barbu sexy voulait me faire signe, je serais pas contre…) mais pour le reste, je ne suis pas loin non plus. En tout cas, cette romance de noël m’a fait passer un bon moment et si la plume de l’auteur est simple, elle m’a permis de me plonger dans son univers au moins quelques heures.

Alors, si vous aimez les romances, et de noël en plus, ce livre est pour vous.

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Lindsey Stirling - Carol of the Bells

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Mon prince ne viendra pas ( Tant pis, je ferai sans!) d'Alex Kin

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Mon prince ne viendra pas ( Tant pis, je ferai sans!) d'Alex Kin

4e de couverture :

 

Clothilde en est persuadée : elle est victime d’une terrible malédiction. Sinon, comment expliquer pourquoi le destin ne met sur sa route que des tocards ? Mais désormais, c’est terminé. Elle ne permettra plus à aucun homme de s’approcher pour ensuite lui briser le cœur. Après tout, quand on abandonne ses illusions, on ne peut plus être déçu. Et puis, de toute manière, elle a bien assez à faire avec ses amies, l’organisation d’un mariage, ses voisins et une révolution des croissants. Ajouter à cela son nouveau travail, elle n'a pas le temps de s’ennuyer. Il faut dire que la vie de bureau n’est pas toujours de tout repos. Alors ce n’est pas cet homme mystérieux qui va la faire changer d’avis. Sûrement pas.

Une comédie romantique pour celles qui ne croient plus au prince charmant… et pour les autres !

 

Mon avis :

 

Lu en une journée, ce livre d’Alex Kin, dont je découvrais la plume avec cet opus, est un véritable feel good qui m’a fait passer un bon moment. J’ai adhéré de suite au style frais et enjoué de l’auteur qui, avec la première personne, met le lecteur dans la peau de Clothilde, son héroïne déjantée et poissarde dans la lignée des personnages des romans de Nathalie Brunal. Déçue par la gente masculine, Clothilde s’investit pour aider son amie Émilie à organiser son mariage, son voisin et boulanger pour lutter contre la mairie qui veut l’expulser de sa boulangerie et ses collègues de bureau, les trois mousquetaires, contre l’imbuvable pistonné de la boite, le dénommé Romain.

Si j’ai beaucoup souri grâce à Clothilde, elle a aussi réussi à me mettre les larmes aux yeux. En tout cas, je ne me suis pas ennuyée une seule fois avec ce livre que j’ai dévoré. Et je lirai encore cet auteur car un autre Alex Kin attend sagement son tour dans ma PAL.

Bref, si vous aimez les héroïnes déjantées, les romances pas convenues, les situations cocasses...ce livre est pour vous et vous passerez un bon moment de détente avec cette littérature qui met du baume au coeur et à l’âme… J’ai même fini par croire que les Hugo existent… peut être !

 

Pour illustrer musicalement ce retour de lecture, j’ai choisi turn the page de Metallica.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu Apolline, un avenir incertain de Nathalie Brunal

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu Apolline, un avenir incertain de Nathalie Brunal

4e de couverture :

1899, Black Coke Valley, Apolline, après avoir tenu tête à sa mère qui voulait la marier à un bon parti, s'épanouit dans sa nouvelle vie auprès de Jack. Elle abandonne peu à peu les convenances dictées par la haute société afin d'être acceptée par les habitants de cette contrée lointaine. Pas à pas, elle se construit un avenir radieux, cependant lorsque le danger plane, tout peut basculer. Son caractère s'affirme, son cœur est incertain... Et si finalement, sa vie était à Edmeton dans les salons surchauffés des maisons cossues ?

 

Mon avis :

J’avais dévoré le tome 1 des aventures d’Apolline et j’espérais que le tome 2 serait aussi bon. Il est encore meilleur grâce à la présence de la jeune sœur de notre héroïne, Alphonsine, moulin à paroles qui a de la suite dans les idées. Et quand leurs parents s’en mêlent, les échanges deviennent truculents surtout quand leur mère, Ernestine, qui voit d’un mauvais œil l’engouement de ses deux filles pour ce village de sauvages, leur dit ses pensées. Dans cet opus, on retrouve le ton léger qu’emploie toujours la plume de Nathalie Brunal ( dont je suis fan depuis que j’ai découvert les aventures d’une certaine Anna). Ce livre est un feel good à connotation histo où la place de la femme dans la société est bien débattue entre Ernestine qui ne veut pas que ses filles travaillent et les deux sœurs qui ont leur caractère et veulent obtenir leur indépendance.

En bref : un livre que je conseille comme tous les livres de Nathalie Brunal.

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Roundtable Rival - Lindsey Stirling.

Voir les commentaires

Lara Lee a lu la libellule noire d'Agneta Gerson

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu la libellule noire d'Agneta Gerson

4e de couverture

 

Une nuit de juin 1819, à Abisko en Laponie suédoise, une femme habillée de blanc est assassinée par une mystérieuse confrérie lors d'un rituel macabre.

Deux cents ans plus tard, près de Malmö, la jeune Kristina, désœuvrée et solitaire, est retrouvée morte dans un lac, un symbole étrange gravé dans la peau.

L'inspecteur Anders Falk de la brigade criminelle de Simrishamn est chargé de l'affaire. Mais les indices manquent et Sarah, l'amie de sa fille, disparait à son tour.

Qu'est-elle devenue?Qui est cette mystérieuse généalogiste qui enquête autour des origines de Kristina?

Que signifie ce symbole en forme de flèche inversée taillé dans les chairs de la victime ? Quel secret cache la nouvelle collègue d'Anders qui l'épaule dans l'enquête ?

Dans sa traque du meurtrier, tout le ramène sans cesse à un hôpital psychiatrique où les deux jeunes femmes avaient séjourné...

Dans la lignée des grands romans policiers nordiques, ce polar suédois entraîne le lecteur dans une intrigue à couper le souffle, dont il ne sortira pas indemne.

 

Mon avis

 

Après projet Arthemis et l’ombre de Comenius, la libellule noire est le troisième thriller que je lis d’Agneta Gerson. Comme pour les deux premiers, l’auteur m’a encore bluffée. J’aime sa plume et sa facilité à distiller de fausses pistes afin qu’on ne comprenne qui est le coupable qu’à la toute fin de l’histoire. Qui plus est, la grande force de cet auteur est la description des paysages. Sa plume m’a fait voyager au coeur de la Suède et de la Laponie où sa plume a dessiné avec justesse la magnificence des paysages nordiques.

En bref : un excellent thriller doublé d’une belle plume et d’un beau voyage dans les pays nordiques… Qu’attendez-vous pour découvrir les thrillers d’Agneta Gerson ?

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi « For whom the bell tolls ( pour qui sonne le glas) de Metallica .

Voir les commentaires

Lara Lee a lu le dernier temps de Jean K Saintfort

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu le dernier temps de Jean K Saintfort

4e de couverture

 

Ils sont non-violents. Ils peuvent lire dans les pensées.Ils sont de trop. Ils doivent mourir.

J’ai écrit « Le Dernier Temps » après avoir vu l’épisode de la marche du sel en Inde, magnifiée dans le film « Gandhi » de Richard Attenbourough. Je me suis demandé si une attitude non-violente était encore possible dans notre monde. Mon interrogation portait aussi sur la capacité de chacun à affronter des événements dont l’ampleur le dépasse.

La « grande histoire » est celle des Errants, peuple non-violent, capable de lire dans les pensées. Ils reviennent sur leur monde. Mais il a changé. Et ils sont de trop.

La « petite histoire » est la romance entre Joar, anthropologue envoyé pour les étudier, et Phéelle, jeune femme aux capacités si singulières.

Mais la petite histoire est peut-être la grande.

Les Errants, peuple nomade issu de la diaspora terrienne, reviennent sur leur planète d’accueil, transformée entre-temps en base industrielle. Un anthropologue est envoyé pour sonder leurs intentions. Sa rencontre avec une jeune autochtone bouscule ses convictions. Il découvre une communauté différente de toutes celles qu’il a étudiées jusque-là. Non-violents, poètes, les Errants s’exercent depuis des générations à élargir leur champ de conscience et sont capables de lire dans les pensées. Mais leur monde a changé et les Errants sont de trop.

Pour autant, j’ai souhaité beaucoup de douceur dans ce récit. L’anthropologue va découvrir des expériences extra-sensorielles nouvelles. Sa romance défendue, au vu de ses principes, va l’ouvrir à des émotions et à des voyages inattendus.

Le choix d’un monde futuriste est un prétexte. Les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes, à la différence, à habiter un monde où les intérêts économiques ne sont pas rois, sont des combats d’aujourd’hui.

Ce récit relève du conte. Il est sans illusion et sans concession. Il est dédié à tous ceux qui veulent croire en leurs forces intérieures, en leurs capacités ou pas d’influer la marche du monde, en un « ailleurs ». Surtout pas aux seuls fans d’anticipation.

Jean K. Saintfort

 

Mon avis

 

J’ai découvert il y a peu la plume de Jean K Saintfort avec la Maison de France et j’avais beaucoup aimé. Cette fois-ci, l’auteur emporte ses lecteurs par delà l’infini du cosmos sur une planète du nom de Fergiss où vivent des êtres non violents, les Errants, peuple primaire de cette planète envahie par la Confédération pour exploiter ses mines.

c’est l’histoire de Joar, un anthropologue qui est envoyé sur Fergiss pour apprendre des Errants.

Joar va tomber amoureux de Phéelle, issue de ce peuple non violent, et se lier d’amitié avec d’autres membres de ce peuple qui le fascine. Il va assister malgré lui à la volonté toute puissante de les faire disparaître.

Au delà de cette histoire, J’ai retrouvé un parallèle intéressant avec la rafle juive par les allemands durant la seconde guerre mondiale. Comme si, les humains ne pouvaient s’empêcher de refaire encore et encore les mêmes erreurs au nom de la cupidité, de l’intolérance et de l’eugénisme.

Les Errants sont différents. Ils dérangent. Ils font peur. Alors ils doivent mourir… L’histoire se répète comme si les humains n’avaient rien appris du passé…

Pourtant ce livre se termine sur un espoir… L’espoir que l’homme finira par s’améliorer. Mais le chemin est encore long !

Un très beau livre écrit par une très belle plume. Je vous le recommande vivement !

 

Pour illustrer ce retour de lecture, j’ai choisi Vergiss mein nicht de Oonagh et Santiano. Vergiss ( de Vergessen : oublier… comme j’imagine que le nom de Fergiss est issu).

 

Voir les commentaires

Lara Lee a lu La meute de Chânais - tome 8 - Aydan, la dette de Ysaline Fearfaol

Publié le par Lara Lee Lou Ka

Lara Lee a lu La meute de Chânais - tome 8 - Aydan, la dette de Ysaline Fearfaol

4e de couverture

 

La meute de Chânais, une meute pas comme les autres…

Une dette ne s’efface jamais.
Et aujourd’hui, Aydan de Chânais doit payer celle contractée par ses ancêtres.
Il est innocent.
Pourtant, il ne peut se soustraire à son destin. Retenu captif au cœur d’Ys la légendaire, torturé par des geôliers dont il ignore les desseins, il sait qu’il ne reverra jamais les siens et que la mort l’attend au bout du chemin.
À moins que l’ombre qui rôde dans les souterrains de la cité engloutie ne s’allie aux siens pour lui offrir un salut qu’il n’espère plus…

 

Mon avis

 

Tombée sous le charme de la plume d’Ysaline Fearfaol dès le premier tome de cette saga de la meute de Chânais, je fais à présent partie des addicts qui attendent la sortie de chacun des tomes… Et ce 8e tome, je l’attendait...impatiemment !

Comme toujours, nous retrouvons nos héros dans une histoire de dette ancestrale où le bel Ayden est mêlé bien malgré lui. De cette sordide histoire naîtra une histoire d’amour entre le prisonnier et une personne d’un monde de légende.

Cette histoire m’a touchée peut être un peu plus que les autres tomes car j’aime les légendes sur les sirènes et celle qui est narrée dans cet opus est superbe.

Clin d’œil : Le petit « épisode » consacré à ce cher brigand des mers, qui a l’art et la manière de mettre Duncan sur les dents m’a fait sourire… à quand un opus entier sur lui ???

Bref, un tome que j’ai dévoré malgré une panne de lecture due à l’inspiration qui m’avait reprise. Mais l’amour des de Chânais est le plus fort… rares sont les lectrices qui peuvent faire la sourde oreille devant l’appel des loups.

Comme d’hab… j’attends le prochain !

 

Pour illustrer ce retour de lecture , j’ai choisi seek and destroy de Metallica : chercher et détruire, ce titre va comme un gant à Duncan et ses loups qui ont cherché et détruit certains de leurs ennemis…

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>